Les 15 absents de marque de la liste des 30 au Ballon d'Or 2018

Jonathan Ferdinand - mardi 09 octobre 2018 636 Likes

Les récompenses individuelles dans un sport on ne peut plus collectif comme le football sont toujours sujets à de vifs débats. Le trophée The Best de la Fifa ou le Ballon d'Or France Football sont toujours l'objet de controverses. Parfois même, les deux entités chargées de récompenser ne sont pas d'accord sur les noms qui ont "performé" sur l'année. La preuve, David De Gea figure dans l'équipe type The Best mais pas dans la liste des 30 nommés au Ballon d'Or 2018.

C'est le genre d'absence de marque, assez logique si on parle d'année civile, mais qui nous amène à revenir sur 15 absences de marque dans la liste dévoilée ce lundi. Le verdict et le classement complet tomberont le lundi 3 décembre, en attendant, David De Gea ne figure pas dans la liste comme 14 autres noms qu'il convient de signaler. Deux autres gardiens ne sont pas dans les 30 noms. Gianluigi Buffon et Keylor Navas, pour le premier c'est assez logique au vu du parcours européen de la Juventus en Ligue des Champions, mais aussi aux prestations un peu moins bonnes qu'en 2017. Pour le second, cette absence semble plus injuste. Toujours très bon avec le Real Madrid en C1, il paye très certainement un parcours plus court à la Coupe du monde 2018 que 2014 (1er tour contre quart de finale).

La Coupe du monde, juge de paix

En défense, Samuel Umtiti et Virgil van Dijk auraient pu en être. L'international français a été solide avec le FC Barcelone en Liga, qu'il a remporté, tout aussi bon à la Coupe du monde, qu'il a également remporté avec l'équipe de France. S'il fait débat, son palmarès sur l'année et son but décisif en demi-finale du Mondial auraient pu le faire rentrer dans la liste. Son compère néerlandais a, comme Navas, certainement payé son manque de visibilité au Mondial puisque sa sélection n'y figurait pas. En Premier League et en Ligue des Champions avec Liverpool, l'ancien de Southampton a fait taire tous les sceptiques. Aujourd'hui, son transfert estimé à 84M€ ne semble plus "surpayé". Un autre joueur semble payer au prix fort l'année Coupe du monde : Toni Kroos, premier milieu parmi les absences de marque. Très bon avec le Real, son Mondial moyen avec l'Allemagne, malgré un beau coup franc, semble avoir scellé sa non sélection parmi les 30.

Sergio Busquets aussi n'est pas dans les 30. Souvent considéré comme l'une des meilleures sentinelles du monde, il a été précieux dans le titre du Barça en Liga. Mais le fiasco de Rome et la Coupe du monde ont joué. Même chose pour David Silva, sorti par Liverpool en C1 et à la Coupe du monde très moyenne. Sa très bonne saison de Premier League n'aura pas suffi. Là encore même constat pour Raheem Sterling. Sa présence en demi-finale de Coupe du monde avec l'Angleterre n'a semble-t-il guère convaincu les votants. Très bon depuis le début du printemps au Barça, intéressant en Russie avec le Brésil, Coutinho n'en fait pas partie non plus. Mais s'il garde le rythme de son début de saison, nul doute qu'il sera dans les 30 en 2019. En ce qui concerne Dele Alli, également laissé sur le côté. Son irrégularité semble être la principale raison de son absence parmi le gratin.

Enchaîner les buts ne garanti rien

Très bon en Premier League avec Tottenham, on attendait surtout Heung-Min Son lors des Jeux Asiatiques. Le sacre était une condition sine qua non pour que l'ailier puisse continuer sa carrière sans le passage par la case armée pendant 24 mois. Malgré la pression, Son a répondu présent en ramenant la médaille à la maison. Une année 2018 très intéressante qui aurait pu lui valoir sa place dans la liste. Passons aux buteurs oubliés. Le premier est assez surprenant : Robert Lewandowski, malgré ses 41 buts la saison passée toutes compétitions confondues.

Éliminé au 1er tour en Russie avec la Pologne, l'année Coupe du monde semble avoir fait une victime de plus. Ciro Immobile et ses 41 buts, dont 29 en Serie A l'an passé aurait également pu se faire une place. Il aurait pu être le seul Italien parmi les 30, mais non, puisque la Squadra Azzurra a regardé le Mondial à la maison. Enfin dernier nom, celui d'Edin Dzeko, auteur d'une très bonne campagne de Ligue des Champions avec la Roma, mais on y revient toujours, il n'a pas pris part à la Coupe du monde.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté