L'arbitre de Real Madrid - Juventus vit un cauchemar depuis le penalty

Steve K. - mardi 17 avril 2018 2.2k Likes

Qui a dit que le football n'était qu'un sport ? Pour beaucoup, il est bien plus que cela, et s'il mène aux bonheurs les plus exquis, il semble également pousser certains aux excès les plus effrayants. Le match Real Madrid - Juventus restera comme l'une des rencontres les plus marquantes de cette Ligue des Champions version 2017-2018 : le choc au sommet, qui semblait plié après un match aller dominé par les Merengue (0-3 à l'Allianz Stadium), est devenu complètement fou lors de la seconde manche au Stade Santiago-Bernabéu.

L'arbitre de la rencontre, l'Anglais Michael Oliver, a accordé un penalty contesté aux Madrilènes dans les dernières secondes du match, réduisant les espoirs de vaillants Turinois à néant (1-3). Un véritable coup de poignard pour la Juventus, qui avait refait son retard, mais une décision plutôt logique au vu des ralentis... Ce coup de sifflet décisif était plutôt courageux, mais à cause de celui-ci, et de l'expulsion de Gigi Buffon qui s'en est suivie pour protestation, l'arbitre vit un véritable cauchemar depuis une semaine.

DES MENACES au domicile de l'arbitre

En effet, Michael Oliver a reçu de très nombreuses insultes et menaces de mort de la part de fans de la Juventus sur les réseaux sociaux. Des menaces suffisamment graves pour qu'il soit placé sous protection judiciaire. Pire, des internautes ont diffusé le numéro de téléphone de sa femme Lucy sur un réseau social : celle-ci a donc été à son tour insultée et menacée de mort. Des personnes seraient même venues déposer ces menaces jusqu'au domicile du couple anglais, forcément profondément touché par les événements... Une situation qui a poussé la police britannique à ouvrir une enquête, et l'UEFA à apporter publiquement son soutien à l'arbitre britannique.

Décidément, le football n'est pas qu'un sport. Pour cette poignée d'imbéciles qui le prennent un peu trop à coeur, au point de menacer un homme et sa famille, il est définitivement bien plus que cela.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté