Pourquoi certains capitaines de L1 n'ont pas porté le brassard arc-en-ciel

Florian M. - dimanche 19 mai 2019 0 Like

Ce week-end, la Ligue de football professionnel (LFP) a mis une opération en place dans le but de lutter contre l'homophobie dans le football. Pour cela, les capitaines des équipes de Ligue 1 et de Ligue 2 avaient l'occasion de porter un brassard spécial, avec les couleurs de l'arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT.

Cependant, plusieurs joueurs de première division ont été surpris sans ledit brassard. Un comportement qui a alerté de nombreux internautes ainsi que plusieurs médias. Cavani, Falcao, Rongier, Fajr, Payet, et d'autres joueurs du championnat de France sont accusés par certains de ne pas soutenir l'initiative de la LFP, voire même d'homophobie. Mais plusieurs joueurs se seraient plaints concernant un détail.

Un brassard trop large ?

Ce dimanche matin, RMC Sport indique qu'il y a une explication à ce flop de l'opération. Si le côté idéologique n'a pas été évoqué, on parle d'une gêne au moment du port de ce brassard. Comme Edinson Cavani, Valentin Rongier a retiré le brassard, indiquant que celui-ci "ne tenait pas bien. J'ai dû l'enlever au bout de 20 minutes. Mais c'était une bonne idée, comme quand on avait mis les lacets arc-en-ciel." Un témoignage qui permet peut-être de comprendre pourquoi Dimitri Payet a placé son brassard classique par-dessus, afin de permettre à celui de l'opération de tenir.

Du côté de Monaco, Leonardo Jardim a expliqué que le brassard était trop grand pour Falcao : "J'ai utilisé le brassard de Falcao. L'important, c'est que quelqu'un du club le porte et applique ce qui est demandé par la Ligue."

Beaucoup accusent directement les joueurs d'avoir refusé de porter le brassard. Un comportement homophobe pour certains, un scandale pour d'autres. En revanche, ceux-là ne prennent pas en compte le fait que ces capitaines l'ont porté pendant quelques minutes. Ils n'ont également pas pensé aux différentes raisons menant au choix de le retirer.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté