Que se passe-t-il dans la tête d’un footballeur lors d’une commotion ?

Hugo Saturnin - samedi 29 juin 2019 0 Like

Dans un match de football, nos yeux sont en priorité rivés vers les gestes de grande classe et les actions de but. Mais d’autres faits de jeu, peut-être plus anodins, attirent moins l’attention et peuvent être relativement graves pour les acteurs sur le terrain. Ce qui est le cas des blessures, mais plus particulièrement des commotions cérébrales.

Durant une carrière, tout footballeur a déjà reçu un coup sur la tête au cours d’un match. Même si certains chocs peuvent s’avérer indolores, d’autres peuvent découler sur un traumatisme si important que la fonction cérébrale est modifiée pendant un certain temps. Ce que l’on appelle plus communément une commotion cérébrale. Après ces chocs massifs, la douleur est extérieure mais des dommages peuvent être causés à l'intérieur. C’est pour cette raison que les médecins restent très vigilants lorsqu’un joueur reçoit un coup important à la tête ou au visage.

Quelles conséquences en cas de commotion ?

Perte de conscience, confusion, vomissements, étourdissements, amnésie, maux de tête, les conséquences de ces traumatismes peuvent s’avérer graves sur un terrain. Et nombreux sont les joueurs à être restés sur le rectangle vert après un choc. Victime d’un coup de coude de Sergio Ramos en finale de Ligue des Champions en 2018, Loris Karius aurait eu une commotion cérébrale qui aurait été à l’origine de ses deux grosses erreurs commises durant la partie, comme l’avait déclaré le docteur Zafonte un mois après la rencontre.

Milieu au Borussia Mönchengladbach, Christoph Kramer a lui aussi subi les troubles d’une commotion. Lors de la finale de la Coupe du Monde 2014, l’Allemand est remplacé au bout de vingt minutes de jeu. Encore plus surprenant, le milieu ne se rappelle plus de la rencontre, ni des festivités après avoir soulevé le trophée. « Les médecins sont certains que mes souvenirs de la finale du Mondial ne reviendront pas », avait alors avoué Kramer. Un témoignage effrayant qui confirme à quel point un simple coup à la tête peut être grave.

Dans ce genre de situation, les médecins présents sur le bord des terrains interviennent très rapidement et s'avèrent prudents pour protéger les joueurs. D’autant que les dommages causés par une commotion, augmentent le risque d’en avoir une autre l’année suivante. D'où l'intérêt de posséder un corps médical proche des joueurs durant les rencontres.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté