Le coup de gueule d'Habib Beye sur le sort réservé aux joueurs africains

Antoine Mérand - mardi 04 décembre 2018 0 Like

Mohamed Salah, attaquant égyptien de Liverpool, a battu le record de buts inscrits sur une saison de Premier League, 32, marquant dans le même temps 11 buts en Ligue des Champions, compétition dans laquelle il se hissera jusqu'en finale. Son coéquipier chez les Reds Sadio Mané, ailier sénégalais, a pour sa part été l'auteur de 10 réalisations en Premier League, et 10 autres en LDC, dont un en finale. L'un a fini 6ème au Ballon d'Or 2018, l'autre 22ème.

La concurrence est rude, très rude, et personne n'ignore que le Ballon d'Or est une récompense injuste, car totalement subjective et aléatoire. Malgré tout, à l'image d'Habib Beye, consultant sportif pour Canal+, certains sont en droit de se questionner sur le pourquoi de ce manque de représentation des joueurs africains. Si la 6ème place de Salah n'est pas non plus un scandale, bien que ses performances auraient aisément pu le placer dans le top 5, la 22ème position de Sadio Mané peut clairement en faire sortir plus d'un de leurs gonds. 

Le coup de gueule d'Habib Beye :

En s'appuyant sur le manque de reconnaissance dans le classement du trophée d'anciens joueurs africains comme Samuel Eto'o, Didier Drogba, ou Yaya Touré, Beye conclura que "ce classement du Ballon d'Or ne veut plus rien dire."

Le classement du Ballon d'Or 2018 :

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté