Pourquoi Cristiano Ronaldo n'a pas rejoint le Paris Saint-Germain

Jonathan Ferdinand - vendredi 06 juillet 2018 2.2k Likes

Un coup de semonce, un coup de tonnerre, un gros coup surtout. La Juventus va, selon toute vraisemblance, s'offrir Cristiano Ronaldo en provenance du Real Madrid. Un coup à 100 millions d'euros et un salaire annuel net de 30 millions d'euros pendant quatre ans. Une opération qui, selon les estimations, devrait coûter l'équivalent de 25% du budget du club transalpin. Trop petite pour l'Italie, la Vieille Dame se donne les moyens de décrocher une nouvelle Ligue des Champions. Après neufs ans de bons et loyaux services au Real Madrid, le Portugais va connaître son 4e club pour autant de championnats.

En fait, tout le monde connaît les raisons de son départ : un transfert de 100M€ (seulement), un manque de considération de la part de l'institution madrilène et un sentiment de fin de cycle. En revanche, on ne sait rien des raisons qui ont poussé CR7 à rejoindre Turin. Lors de son officialisation, qui est parait-il imminente, peut-être développera-t-il davantage. L'occasion de connaître par ailleurs si d'autres prétendants étaient au chevet du quintuple Ballon d'Or. D'après les tabloïds anglais, dont The Sun, Manchester United préparerait un gros coup pour court-circuiter la Juve. Mais 'information est à prendre avec beaucoup de pincettes, tabloïd oblige.

L'UEFA et Neymar comme obstacles de poids ?

En revanche, ce qui est sûre, c'est qu'un prétendant de longue date, le PSG, ne figure plus en pole position. Pis, il s'est fait dépasser par un club qui comme lui souhaite traduire son hégémonie nationale par un titre continental. Mais pourquoi donc ? Deux raisons semblent se dégager. La première c'est la menace du fair-play financier qui a fait son retour mardi. L'UEFA a en effet décidé de rouvrir l'enquête sur le PSG, qu'elle avait close une semaine plus tôt sans infliger de sanction aux Parisiens. Certainement sous la pression d'acteurs extérieurs comme le président de la ligue espagnole, Javier Tébas. Rien ne dit qu'une sanction tombera pour autant, mais Nasser Al-Khelaïfi doit rester prudent.

La présence de Neymar pourrait également expliquer pourquoi le PSG ne s'est pas acharné sur le dossier. Si le numéro 10 brésilien s'est écarté d'une star comme Lionel Messi, ce n'est pas pour voir Cristiano Ronaldo et ses cinq Ballons d'Or débarqués dans son vestiaire un an plus tard. De plus, le salaire annuel net de Neymar (34 M€), toujours lui, complique la donne pour le PSG, qui a déjà une masse salariale très élevée. Le club parisien semble davantage prêt à casser sa tirelire et faire le forcing pour N'Golo Kanté, qui viendrait compenser la retraite de Thiago Motta.

Le Sporting va mal, l'exotisme attendra

Les autres pistes possibles dans l'imaginaire collectif, le Sporting Portugal et la MLS, ne sont en fait pas crédibles. Le club de la capitale portugaise qui a lancé CR7 dans le grand bain fait actuellement face à de gros problèmes de gestion. Il y a quelques semaines, certains "supporters" du Sporting avaient même attaqués et agressés leurs joueurs au centre d’entraînement. Et on n'évoque pas les conditions salariales difficiles à remplir... Quant à la MLS, les rumeurs tournent mais ne se vérifient. Les États-Unis, la Chine ou le Golfe seront des pistes à l'avenir pour CR7. Mais à 33 ans et encore en pleine possession de ses moyens, Cristiano Ronaldo ne semble pas penser à un destination exotique dans l'immédiat. Le défi de la Juve semble l’intéresser davantage.

Reste Manchester United qui tente peut-être en toute discrétion d’orchestrer un braquage à l'anglaise. Cela semble néanmoins peu probable. 

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté