Mondial 2018 : cet écarté des 23 Bleus critique les choix de Deschamps

Jonathan Ferdinand - dimanche 22 juillet 2018 1.8k Likes

Une semaine après avoir décroché la deuxième Coupe du monde de l’histoire de l’équipe de France, les 23 Bleus sont en vacances. Le moment pour souffler, couper avec le foot, pour mieux revenir dès la mi-août. La joie et l’euphorie des célébrations ont laissé place au calme et au repos. La joie d’être Champions du monde, les 11 réservistes de Didier Deschamps en étaient à la fois si proche et si loin. Au final, personne parmi Wissam Ben Yedder, Moussa Sissoko, Mamadou Sakho, Kurt Zouma, Lucas Digne, Alexandre Lacazette, Benoît Costil, Anthony Martial, Kingsley Coman et Mathieu Debuchy, n’a rejoint la Russie.

Justement, Debuchy est revenu sur sa non-présence dans la liste des 23. L’hiver dernier, il était encore au fond du trou, écarté du groupe à Arsenal. En signant à l’AS Saint-Etienne il était parvenu à se relancer, au point de figurer parmi cette fameuse liste des réservistes, mais pas assez pour les 23. Une décision qu’il n’a que très peu gouté. "J'aurais pu faire partie de ce groupe, je m'étais donné les moyens mais les choix du sélectionneur... On les comprend ou pas, on ne peut rien y faire, je suis passé à côté..., a amèrement expliqué samedi soir le latéral stéphanois, sur RMC. Je suis passé à autre chose. J'étais content de la victoire mais j'ai une partie de déception car on se dit qu'on aurait pu faire partie de cette magnifique aventure. Il y a un peu de regrets... Ce n’est pas passé loin."

Si on peut comprendre la déception du joueur qui a toujours montré son caractère de compétiteur, on ne peut retirer le flair de Deschamps dans le choix de sélectionner Benjamin Pavard. Parfois un peu tendre dans les duels, il a néanmoins réalisé un très belle Coupe du monde, à tel point que le Bayern Munich aurait coché son nom sur les tablettes des joueurs à recruter. Peut-être Debuchy aurait-il pu figurer parmi les 23 à la place de Djibril Sidibé. Mais là encore, Didier Deschamps a privilégié la logique de groupe, à raison, le coq bombe fièrement le buste avec deux étoiles au-dessus de sa tête.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté