Remonté, Didier Deschamps réagit au choix d'Adrien Rabiot

Florian M. - mercredi 23 mai 2018 2.7k Likes

Jeudi dernier, Didier Deschamps dévoilait au 20 heures de TF1 quels étaient les 23 joueurs sélectionnés pour disputer la prochaine Coupe du monde en Russie. À cette liste, l’ancien capitaine des Bleus a donné 11 noms de joueurs suppléants. On y retrouve Mamadou Sakho, appelé pour la première fois depuis mars 2016, mais aussi Adrien Rabiot, qui a pour le coup été sorti des 23.

Après cela, l’actuel milieu du Paris Saint-Germain s’est permis une petite fantaisie : s’exclure lui-même de la liste des réservistes. Pour cela, il aurait envoyé un courriel à la fédération pour indiquer qu’il n’avait pas à suivre un travail athlétique, ni à se rendre immédiatement disponible si Didier Deschamps faisait appel à lui. Ce mercredi après-midi, le sélectionneur des Bleus s'est exprimé.

La réaction de Didier Deschamps à la décision d'Adrien Rabiot :

Il n'aura pas fallu attendre longtemps avant d'entendre l'entraîneur de l'équipe de France sur la situation. En conférence de presse à Clairefontaine, c'est le premier sujet à avoir été abordé par les journalistes. Le sélectionneur a cependant tenu à préciser que cela n'allait pas être le sujet phare de la rencontre avec la presse. Il a tout d'abord fait le point : "J'ai reçu un mail lundi en fin d'après-midi. C'était signé de lui, je l'ai appelé et je lui ai envoyé un message pour qu'il me confirme que c'était bien lui. Mais il n'a pas répondu. Cependant, j'ai tenu mon président (Noël Le Graët, ndlr) et le président du PSG (Nasser Al-Khelaïfi, ndlr) au courant de la situation."

Il a également évoqué la réaction qu'il a eu lorsqu'il a vu le message du joueur de 23 ans : "J’étais surpris, je peux comprendre sa déception, mais de là à prendre une telle position… On parle d’un jeune qui était dans le groupe France depuis un certain moment. J’ose espérer qu’une décision comme celle-là l’aidera à réfléchir et à mûrir. Je suis convaincu qu’il a fait une énorme erreur. À ce niveau, il faut être professionnel. Je ne vais pas en faire une histoire pendant des jours et des jours. Mais j’en prends acte. Il refuse son statut, il refuse de suivre un programme et refuse d’être appelé en cas de problème. C’est sa décision et il assume."

Le président de la FFF communique à son tour :

Bien sûr, Didier Deschamps n'est pas le seul à avoir été concerné par la décision du joueur de Paris. Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF) a tenu à s'exprimer via un communiqué. Il pointe du doigt le joueur et indique que "sa déception ne l'autorise pas à abandonner et à ne pas se mettre au service de l'équipe de France."

Un comportement qui ne s'inscrit visiblement pas dans les codes d'éthique de l'institution des Bleus. Et le refus du joueur pourrait être préjudiciable pour Didier Deschamps en cas d'hécatombe lors du mondial en Russie. On ne sait jamais, le mauvais sort pourrait s'abattre sur les Français. Et l'absence d'un milieu de terrain tel qu'Adrien Rabiot pourrait poser problème. D'autant plus que le sélectionneur a précisé qu'il n'allait pas faire appel à un autre joueur pour compléter sa liste de suppléants.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté