Ligue 1 : le match Dijon-Troyes menacé par un groupe d’extrême droite

Hadrien R. - jeudi 09 novembre 2017 855 Likes

Voilà une nouvelle qui peut donner quelques sueurs froides. Le "Commando de défense du peuple et de la patrie française" menace en effet d'une action violente lors du match de Ligue 1 entre Dijon et Troyes le samedi 18 novembre prochain, comptant pour la 13ème journée. 

En plus de réclamer la libération de huit de ses membres arrêtés au début du mois d’octobre, soupçonnés de préparer des actions violentes visant des mosquées et des personnalités politiques, le CDPPF veut maintenant mettre ses paroles à exécution, comme il l'a indiqué par le biais d'un communiqué assez glaçant : "Si vous ne les libérez pas, nous frapperons le prochain grand événement ayant lieu à Dijon, à savoir le match de première division Dijon-Troyes."

A noter que la menace est prise très au sérieux par les autorités françaises, même si les policiers souhaitent encore déterminer l’authenticité des revendications. A ce stade, le parquet anti-terroriste ne se serait pas saisi de l’enquête, mais un dispositif spécial devrait être organisé lors de Dijon-Troyes.

Le "Commando de défense du peuple et de la patrie française" reste à ce jour une organisation particulièrement secrète. Cette dernière a notamment signé son acte de naissance la semaine dernière en revendiquant une série de six attaques au marteau, qui se seraient déroulées en septembre à Dijon et à Chalon-sur-Saône. Le but du CDPPF est de "contrer l’islamisation" en étant à l'origine d'actes violents. Des membres de SOS Racisme seraient d'ailleurs victimes de nombreuses pressions. 


À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté