Pourquoi les supporters ne pourront plus filmer librement depuis un stade

Jonathan Ferdinand - mardi 11 septembre 2018 702 Likes

Si vous avez réussi à capter avec votre smartphone un coup franc de Lionel Messi depuis votre siège du Camp Nou ou un but de Neymar depuis le Parc des Princes, et que vous avez publié le bijou sur les réseaux sociaux, profitez-en. Ce procédé pourrait bientôt être encadré voire interdit. Tant pis pour vos comptes Facebook, Snapchat ou Instagram.

En effet, le 12 septembre prochain le Parlement européen votera la première version de la directive sur les droits d'auteurs. Et l'article 13 de cette réforme implique le football. La diffusion de photos et/ou vidéos sur les réseaux sociaux depuis un stade pourrait être régulée. Cet article 13, disponible en ligne ici, prévoit la création d'un logiciel filtrant certains téléchargements enfreignant le droit d'auteur. Que ce soit des musiques, des photos ou des vidéos. Un logiciel qui supprimerait les photos ou vidéos mettant en scène du contenu appartenant à quelqu'un d'autre que l'organisateur de l'événement ou le détenteur des droits.

Jusqu'alors, les suppressions des contenus liés au football concernaient les comptes Twitter, Facebook ou autre, qui diffusaient des images de buts ou de matches sans être détenteur des droits télé. Désormais, un robot pourrait être créé afin de supprimer des contenus photos, vidéos ou audios filmés/enregistrés depuis un stade, selon la recommandation du détenteur des droits. Un dispositif qui pourrait bien empêcher aux supporters de diffuser les images d'un but qu'ils ont eux-même filmés depuis une tribune par exemple. Pour rappel, à l'intérieur d'un stade, seul le diffuseur est normalement autorisé à filmer.

Si la mesure est prise à l'échelle de l'Union, le Parlement européen devrait laisser le choix à chaque état membre de fixer les conditions d'application de celle-ci.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté