Fabinho révèle pourquoi il n'a pas signé au PSG

Shady M. - mardi 31 octobre 2017 545 Likes

Cet été, l'AS Monaco a été très actif sur le marché des transferts. Notamment au rayon des départs où une bonne partie des titulaires a été cédée contre de beaux chèques. Kylian Mbappe (bientôt 180 millions d'euros, PSG), Benjamin Mendy (57 millions d'euros, Manchester City), Bernardo Silva (50 millions d'euros, Manchester City), Tiémoué Bakayoko (40 millions d'euros, Chelsea), Valère Germain (8 millions d'euros, Olympique de Marseille) ou encore Nabil Dirar (4.5 millions d'euros, Fenerbahçe) se sont ainsi envolés durant ce mercato. De quoi donner des envies de départs à d'autres cadres, parmi lesquels Thomas Lemar mais surtout Fabinho.

Le Brésilien, essentiel à l'équilibre de son équipe la saison passée au milieu de terrain, intéressait particulièrement le Paris Saint-Germain et a semblé proche de quitter le navire de Leonardo Jardim. Il avoue d'ailleurs avoir pensé à un départ, dans les colonnes de Nice Matin : "Pendant le mercato ça a été difficile car je n'étais pas sûr de rester. J'étais même plus proche de partir que de rester... Jouer dans ce contexte, ce n'était pas bon. J'avais la tête ailleurs. Des fois, inconsciemment, je n'arrivais pas à donner mon maximum. Ce n'était pas pour donner une mauvaise image, je n'y pouvais rien. J'étais frustré à la fin du mercato, mais j'ai tourné la page." 

Mais finalement, c'est bien sur le Rocher que Fabi' a continué sa carrière. Une décision qu'il explique : "Je n'arrivais pas à m'enlever de la tête ce que le club m'avait promis. J'étais persuadé d'avoir raison et, oui, j'ai pensé à aller au clash. Mais j'en ai discuté avec mes amis, ma famille, mon agent, ce n'était pas une décision facile. L'image que j'aurais donnée ne me correspondait pas. Même s'il ne me restait que ça comme solution, j'ai préféré ne pas aller au clash avec le club."

La réaction de Fabinho quand on lui demande de signer au PSG :

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté