Ce que l'UEFA et Nike font pour faire évoluer le football féminin

Steve K. - lundi 27 mai 2019 0 Like

L’heure du football féminin a sonné. La finale de la Ligue des Champions, qui s’est déroulée à Budapest (Hongrie) le 18 mai dernier, en est la meilleure preuve. Non pas pour ce qui s’est passé sur le terrain, même si la flamboyante victoire de l’OL aux dépens du FC Barcelone (4-1) a marqué les esprits. Ce qui a rendu ce match unique, c’est surtout ce qui s’est passé autour de la rencontre, sous l'impulsion de l'UEFA et de Nike.

Oh My Goal était à Budapest, et a vécu l’événement aux côtés du Youtubeur Vinsky. L’occasion pour nous d’être témoins de l’évolution du foot féminin, qui a longtemps été méprisé, voire raillé. Pour la première fois de l’histoire, la finale de la Ligue des Champions féminine avait lieu dans une autre ville que celle des garçons (qui aura lieu à Madrid, au Wanda Metropolitano). Voir la capitale hongroise vibrer au rythme de la finale féminine était déjà une belle évolution en soi. Nike nous a emmenés sur un terrain au coeur de Budapest, entouré d’un panorama tout simplement incroyable. Sur ce terrain de five aménagé pour l'occasion, nous avons pu tester la première balle spécialement conçue par Nike pour la finale de la Ligue des Champions féminine.

"JE NE CROIS PAS QUE TU SOIS UNE FILLE... BAISSE TON PANTALON !"

Ce fut également l’opportunité pour nous d’écouter l’histoire de Rocky Hehakaija, ancienne internationale néerlandaise et joueuse de street football. Aussi à l’aise derrière un micro que pour coller des petits ponts à ses adversaires, elle nous faisait part des préjugés auxquels elle avait dû faire face tout au long de sa vie de footballeuse. Adolescente, alors qu’elle jouait avec des garçons et venait d’inscrire un triplé, un père de famille lui a fait une très étrange demande... "Tu es un peu trop forte, je ne suis pas sûr que tu sois une fille... Baisse ton pantalon et prouve que tu en es une !" Aujourd’hui, Rocky est l’une des meilleures ambassadrices du football féminin, et fait tout pour changer les mentalités.

L'objectif de l'UEFA et de Nike est de donner la parole aux actrices du football féminin, qui ont trop longtemps été ignorées. Nous avons ainsi pu assister aux premiers championnats d’Europe féminins de freestyle, mais aussi à un talk durant lequel les joueuses, comme Rocky ou la joueuse du PSG Nadia Nadim, ont pu faire part de leurs expériences. Vous pouvez en découvrir certaines dans notre reportage vidéo autour de la finale de la Ligue des Champions. Une finale déséquilibrée, mais qui a vu Ada Hegerberg, Dzenifer Maroszán, Amel Majri ou encore Eugénie Le Sommer prouver (si besoin était) qu'elles sont véritablement des joueuses de haut niveau.

Oh My Goal et Hall of Femme suivront de près l’évolution d’un foot féminin en plein essor, notamment au cours de la Coupe du monde 2019 qui aura lieu en France du 7 juin au 7 juillet 2019.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté