Bruno Génésio s'en prend à Memphis Depay à l'entraînement

Colin D. - mercredi 31 octobre 2018 1.1k Likes

Memphis Depay devient un casse-tête pour l'Olympique Lyonnais. S'il est le joueur déterminant de ce début de saison sur le terrain, son comportement en dehors continue de poser problème aux dirigeants lyonnais. 

Les semaines se suivent et se ressemblent dans le Rhône. Capables de montrer deux visages différents lors de chaque rencontre, les Lyonnais s'en remettent régulièrement aux exploits de Depay. Décisif face à Hoffenheim puis à Angers, l'international hollandais n'avait pas apprécié d'être mis sur le banc au Pays de la Loire et le fit savoir après la rencontre. « J’en ai marre de cette situation, avait-il lâché. (…( Les grands joueurs jouent tous les matches. Moi, c’est la quatrième fois cette saison que je suis sur le banc. Je mérite mieux. Un joueur comme moi mérite plus de respect. Je devrais jouer tous les matches. » Une sortie jugée déplacée par son entraîneur qui n'a pas manqué de reprendre l'ancien Red Devil.

Génésio remet Depay à sa place

Selon RMC Sport, Bruno Génésio se serait exprimé ce mardi, lors d'une réunion avec son groupe dont il serait à l'initiative. « Je veux m’excuser pour  toi Memphis. Je m’excuse pour tous tes retards, notamment à la reprise cet été (il était rentré de vacances une semaine après la date fixée par son club). Je m’excuse pour les équipements que tu portes qui ne sont pas ceux du club, je m’excuse pour ton échauffement à Angers (il s’était ostensiblement assis sur un ballon puis sur le banc), ton retard et ton manque d’implication. (…) Je m'excuse Memphis, mais pour avoir une belle carrière, il faut de l’humilité. » 

Faite devant tout le groupe professionnel, cette intervention du coach aurait été très bien prise par les joueurs qui l'ont jugée légitime rapporte RMC Sport. 

Une mise point on ne peut plus claire qui devrait être suivie d'une nouvelle mise à l'écart ce week-end face aux Girondins de Bordeaux selon le quotidien L'Équipe. Une situation qui sera à surveiller à l'OL, connaissant le caractère bien trempé du joueur. À l'image du PSG dans le feuilleton Mbappé-Rabiot, les clubs de Ligue 1 sont fans de la maxime « l'institution au-dessus de tout » en ce mois d'octobre. 

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté