Les propos très forts de Godin sur l'équipe de France et Griezmann

Jonathan Ferdinand - vendredi 28 septembre 2018 1.2k Likes

Pendant la Coupe du monde 2018, même dans l'Hexagone, le jeu de l'équipe de France a fait débat sur les plateaux télés, dans les repas de famille ou entre amis passionnés de foot.. Une équipe de contre, ultra-rapide, ultra-réaliste, solidaire défensivement mérite-t-elle de gagner le plus beau des trophées ? Qui plus est au détriment d'une équipe croate plus romantique, en tout cas, pour les amoureux de la possession ? Si on ne mettra jamais les pro et les anti d'accord, Diego Godin a choisi son camp.

Habitué à jouer de la sorte avec l'Uruguay ou l'Atlético de Madrid, le défenseur de 32 ans a défendu le contenu proposé par la bande à Didier Deschamps. "La France a totalement mérité d'être championne du monde. Elle a mieux joué que les autres, justifie Godin dans L’Équipe de ce vendredi. Oui, elle a bien joué. La France a magnifiquement défendu et a attaqué avec une grande efficacité. C'est ça, bien jouer ! Après, jouer joliment, c'est autre chose. L'esthétique ne fait pas remporter des titres." Remporter des titres, c'est d'ailleurs ce qui a longtemps manqué à Antoine Griezmann pour rentrer dans la caste des joueurs qui comptent. Avec une Ligue Europa et une Coupe du monde en l'espace de 3 mois, le palmarès de l'international s'est rempli. Diego Godin qui côtoie "Grizou" tous les jours à Madrid a d'ailleurs eu un mot pour son coéquipier.

Godin prie pour Griezmann

Pour lui, le natif de Mâcon n'est pas qu'un buteur, mais un vrai joueur d'équipe. "Le rôle d'Antoine va beaucoup plus loin que de marquer des buts ou de faire des passes décisives. C'est avant tout un homme d'équipe, un joueur qui fait passer le collectif avant sa personne et qui assure une fonction tactique toujours importante. Il sait et il sent ce qu'il doit réaliser sur la pelouse en faveur du bien commun. Antoine comprend extrêmement bien le jeu et prend les bonnes décisions en faveur des autres. Il possède, de plus, une intelligence émotionnelle pour se mouvoir comme il faut sur le terrain. Antoine fait la différence."

Il espère d'ailleurs pour lui que le 3 décembre prochain, le Ballon d'Or lui reviendra : "Comme coéquipier, comme capitaine, comme ami, j'espère de tout cœur qu'Antoine va le remporter." Réponse dans quelques semaines...

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté