L'anecdote inspirante de Lucas Hernandez sur son expérience avec les Bleus

Colin D. - jeudi 06 septembre 2018 1.9k Likes

L’Équipe de France est en Allemagne pour y affronter la Nationalmannschaft ce soir à l’Allianz Arena de Munich. L’occasion pour les champions du monde de revenir sur leur expérience russe et les différentes difficultés ou anecdotes qui ont animé leur parcours historique.

Interrogé en conférence de presse quant à sa relation avec la France qu’il a quittée très jeune, Lucas Hernandez a confié que sa maîtrise de la langue n’était pas parfaite avant le Mondial. « Ça fait 18 ans que je suis en Espagne et j’ai 22 ans. Revenir en France, être entouré de Français et parler tout le temps cette langue, ça m’a changé, ça m’a fait du bien. J’essaie toujours d’améliorer mon français. Après, j’ai parfois du mal à parler, c’est normal. J’ai fait mes études en Espagne et je parle tous les jours en espagnol » a raconté le natif de Marseille au micro de RMC Sport.

Une barrière qui n’a pas empêché son excellente intégration

En dépit de ce qui pourrait être perçu comme un obstacle, le joueur de l’Atletico Madrid a su s’intégrer comme un élément important du groupe France. D’ailleurs, le Colchonero fut le seul à ne pas pouvoir recevoir sa compagne durant le mois de compétition. « Tout le monde avait sa femme ou sa copine à Istra pour fêter ça (la victoire finale) sauf moi, ma petite amie était restée à Madrid car elle était enceinte ». Désigné remplaçant au début du tournoi, par son mental hors du commun et son talent, Hernandez a su s’imposer chez les Bleus aux dépends de Benjamin Mendy. Une force de caractère et une personnalité admirables.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté