L'énorme indice de France Football pour le Ballon d'Or 2018

Jonathan Ferdinand - lundi 24 septembre 2018 2.1k Likes

C'est ce qu'on appelle avoir le sens du timing. Alors que la FIFA remettra son trophée The Best au joueur de l'année 2018, ce soir à Londres, le groupe de presse Amaury Média, propriétaire de L’Équipe et France Football, a décidé de teaser pour son mythique prix du Ballon d'Or 2018. Un moyen de rappeler que le plus iconique des deux prix est bien celui de l'hebdomadaire français.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le teasing est au niveau du prestige du trophée, en témoigne le visuel publié ci-dessous par les comptes Twitter des deux titres. Mieux, c'est un vrai indice qui nous est livré pour le prix qui sera remis le 3 décembre prochain. "L'avenir appartient à ceux qui gagnent tôt." Une phrase qui fait beaucoup parler sur les réseaux sociaux. Sauf que c'est très certainement un indice à lectures multiples. Amaury sait teaser mais aussi garder le suspense. Si l'on prend l'indice au premier degré, on pense tout de suite à Kylian Mbappé. C'est d'ailleurs le lien immédiat que font les Twittos.

L'indice de L’Équipe/France Football pour le Ballon d'Or 2018 :

A raison, puisque du haut de ses 19 ans, l'attaquant du Paris Saint-Germain a déjà remporté deux fois la Ligue 1, une Coupe de France, une Coupe de la Ligue. Mais surtout, il a déjà une Coupe du monde dans sa besace avec à la clé un but en finale et le trophée de meilleur jeune de la compétition. Sauf que si on prend un peu de recul, Cristiano Ronaldo a également remporté son premier trophée très jeune. Alors qu'il vient de rejoindre Manchester United à l'été 2003, le Portugais soulève la FA Cup au printemps 2004, à 19 ans seulement, avec un but en finale. Idem pour Raphaël Varane, champion d'Espagne en 2012 avec le Real Madrid alors qu'il n'a que 19 ans.

Si on lit l'indice dans ce sens, Luka Modrić, vainqueur de trophées jeune mais en Croatie, semble écarté. Il n'a que 27 ans quand il rejoint le Real Madrid et n'avait rien gagné en Angleterre avec Tottenham. Idem pour Antoine Griezmann ou Mohamed Salah, qui n'ont inauguré leur palmarès dans le Top 5 européen qu'après la vingtaine révolue.

Toutefois, on pourrait aussi lire l'indice d'une autre manière, d'une façon chronologique. "Ceux qui gagnent tôt" pourrait sous-entendre gagner en mai plutôt qu'en juillet, une Ligue des Champions ou une Ligue Europa. Et la, Luka Modrić, Raphaël Varane, Cristiano Ronaldo et dans une moindre mesure Antoine Griezmann sont concernés.

A moins que ce ne soit les deux lectures combinées, et là, Raphaël Varane est bien seul sur sa planète. Bon, en gros, pour en savoir plus, il faudra attendre encore un peu. Mais l'hiver vient...

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté