Pourquoi Liverpool est prêt à annuler le transfert de Nabil Fekir

Jonathan Ferdinand - samedi 09 juin 2018 1.6k Likes

Depuis plusieurs jours, le transfert de Nabil Fekir à Liverpool est au centre de toutes les attentions. Si l’Olympique Lyonnais a fermement démenti vendredi par voie de communiqué tout accord avec le club de la Merseyside, tous les médias spécialisés, britanniques ou français, étaient quant à eux unanimes : le dossier Fekir est très bien avancé. Si Jean-Michel Aulas a lui aussi démenti vendredi un prix de base pour son joueur, le montant de l’indemnité de transfert pour osciller en 60 et 70 M€. Mais c’était sans compter sur un coup de théâtre de dernière minute.

Selon les informations rapportées samedi par le très sérieux Telegraph, l’officialisation du transfert de Nabil Fekir chez les Reds devaient intervenir vendredi. Une fois les dernières formalités réglées avec l’OL et l’entourage du joueur, l’annonce d’une nouvelle recrue pour les pensionnaires d’Anfield Road était imminente. Oui mais voilà, Nabil Fekir n’aurait pas donné entière satisfaction lors de la visite médicale organisée cette semaine en France par le staff du LFC. Le Liverpool Echo, lui aussi bien renseigné, va dans le même sens. Mieux, il précise que c’est le genou droit de l’international français qui pose problème. Le Lyonnais avait subi une rupture des ligaments croisés en septembre 2015 avant de revenir (réellement) au plus haut-niveau cette saison.

Depuis sa terrible blessure, Nabil Fekir a subi deux arthroscopies, la dernière au mois de mars. Le finaliste de la dernière Ligue des Champions hésite donc à conclure l’opération. Liverpool aurait demandé des examens complémentaires et si le club est rassuré il pourra conclure le deal. Reste que pour l’instant le dossier est en stand-by tant que le staff médical de Liverpool n’a pas obtenu satisfaction. Pire, il pourrait tomber à l’eau si le doute persiste. Par ailleurs, l’échéance de la Coupe du monde pourrait retarder sérieusement un nouvel examen médical. Affaire à suivre donc…

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté