Mondial 2018 : la pétition signée par Hugo Lloris montre tout son fair-play

Jonathan Ferdinand - mardi 22 mai 2018 1.4k Likes

Contrôlé positif à un métabolite de cocaïne, substance inscrite sur la liste des interdictions de l'agence mondiale antidopage, en octobre 2017, Paolo Guerrero avait initialement été suspendu un an. En appel, la suspension de la star péruvienne avait été réduite à six mois, rendant l'attaquant disponible pour la Coupe du monde 2018. Désireux d'être totalement disculpé, le joueur avait décidé de saisir le Tribunal Arbitrale du Sport. Mauvaise idée, puisque le TAS avait alourdi sa suspension de 6 à 14 mois, le 14 mai dernier. Depuis, Guerrero est de nouveau indisponible pour le Mondial russe.

Mais l'affaire pourrait ne pas s'arrêter là. La FifPro s'est en effet emparée du dossier. Le syndicat des joueurs demande une réunion en urgence avec les instances compétentes afin de permettre au capitaine péruvien de voyager en Russie avec sa sélection. "La FIFA et le TAS ont tous deux convenu que M. Guerrero avait involontairement ingéré la substance et qu'il n'y avait aucun effet d'amélioration de la performance. Il défie donc le bon sens de lui infliger une punition si préjudiciable à sa carrière", a déclaré la FifPro dans un communiqué publié la semaine passée. Mieux, les futurs adversaires du Pérou au Mondial, en l’occurrence les capitaines français, australien et danois ont pris fait et cause pour Guerrero.

Dans une lettre ouverte signée par Hugo Lloris, Mile Jedinak et Simon Kjaer, la FifPro réitère sa demande de clémence à l’égard du joueur de Flamengo. Une démarche classe de la part des futurs adversaires du Pérou en phase de groupes. Le syndicat des joueurs demande également de la clémence en raison du caractère historique de la présence du Pérou en Coupe du monde. La modeste sélection sud-américaine est de retour dans un Mondial pour la première fois depuis 36 ans. 2018 était probablement la seule et unique chance pour Guerrero. La FifPro et Guerrero ont jusqu'au 4 juin pour obtenir gain de cause, date butoir imposée aux sélections pour communiquer les listes des 23 joueurs retenus pour le tournoi.

Selon les dernières informations de l'AFP, Guerrero sera reçu mardi par la FIFA. Affaire à suivre. 

La lettre signée par les trois capitaines :

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté