Fernando Torres et Loïc Rémy dans le viseur du LOSC

Jonathan Ferdinand - mardi 12 juin 2018 2.8k Likes

Après son maintien officiellement entériné la semaine dernière par la DNCG, le LOSC peut souffler et d'ores et déjà préparer la saison prochaine. Le mercato sera d'ailleurs déterminant pour le club lillois s'il ne veut pas vivre une nouvelle saison galère. Même avec une marge de manœuvre restreinte, puisque l'instance de contrôle encadrera les indemnités de transferts et la masse salariale, le LOSC doit se renforcer. Récemment sur les ondes de RMC, le président Gérard Lopez annonçait même entre "7 et 8 arrivées" avec "un cadre par ligne".

Parmi les priorités nordistes : un attaquant d'envergure pour venir épauler le jeune Nicolas Pépé (23 ans), auteur d'une saison intéressante (14 buts, 5 passes décisives). Et face à la surveillance de la DNCG, Lille va essayer de la jouer malin par l'intermédiaire de son conseiller sportif Luis Campos. Selon les informations de France Football, le champion de France 2011 piste l'international français Loïc Rémy. Sous contrat jusqu'en juin 2019 avec Las Palmas, l'ancien Marseillais ne s'est pas toujours très bien entendu avec son entraîneur palmien avant de s'exiler cette saison à Getafe. Un retour en Ligue 1 pourrait être bénéfique pour l'attaquant de 31 ans.

Un autre nom, beaucoup plus ronflant, est également évoqué dans le viseur du LOSC : celui de Fernando Torres. S'il est principalement annoncé du côté du Japon et la J-League, l’emblématique attaquant espagnol de 34 ans pourrait bien recevoir une offre de contrat lilloise. Malgré un salaire conséquent qui pourrait poser problèmes, les ventes futures et le fait qu'El Nino soit libre de tout contrat depuis son départ de l'Atlético Madrid pourraient faciliter la tâche. Toujours d'après les informations de FF, Torres ne serait pas contre découvrir un nouveau championnat européen. Aligner Pépé-Torres ou Pépé-Rémy, si le premier reste en terre lilloise, est en tout cas bien plus prometteur que la ligne d'attaque de cette saison. Affaire à suivre...

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté