Lukaku : "Je faisais des choses que les autres ne pouvaient pas faire"

Steve K. - lundi 19 août 2019 0 Like

Romelu Lukaku (Inter) est LA recrue de l'été en Italie. Son arrivée en Serie A suscite beaucoup d'attentes, et il ne lui faudra certainement pas beaucoup de temps avant de trouver le chemin des filets de l'autre côté des Alpes. Nous avons eu l'occasion d'échanger quelques mots avec le buteur des Diables Rouges à l'occasion de la sortie des Puma KING Platinium RL, un modèle spécialement conçu par et pour lui. Lukaku nous a brièvement parlé de son association avec la marque au félin bondissant, mais il nous a également confié ses meilleurs souvenirs et l'identité de ses joueurs préférés en Ligue 1. Une interview exclusive à découvrir ci-dessous !

Oh My Goal : Adolescent, tu marquais tous tes buts avec les chaussures de ton père, convaincu que tu deviendrais pro et éloignerais ta famille de la pauvreté. Désormais, tu vas porter les KING Platinium RL sur la pelouse de San Siro... Tu réalises le chemin parcouru ?

Romelu Lukaku : J’ai tout de suite su que je deviendrais pro. Je pense que je le savais déjà vers 9 ou 10 ans. C’était juste une question de temps. Tu le sens quand tu es capable de faire des choses que les autres ne peuvent pas faire. Je jouais avec des jeunes de 3 ou 4 ans de plus que moi, facile. J’étais le meilleur buteur de tous les tournois auxquels je participais en Europe… Alors c’était juste une question de temps. Je suis vraiment heureux d’avoir créé ma propre chaussure et de la porter à San Siro. C’est un honneur pour moi, mais aussi pour ma famille.

On est loin des chaussures "avec de gros trous" que tu disais avoir en 2002... Qu'est-ce que la Puma KING, et Puma en général, représentent pour toi ?

RL : De très grands joueurs comme Maradona ou Pelé ont porté des chaussures Puma… Alors être le suivant, c’est un grand honneur ! C’était aussi la chaussure de mon père quand il était pro. Je me sens connecté avec cette marque du coup, alors ouais, la représenter, c’est une super sensation !

Dans le morceau de rap "New Levels" de TheColorGrey, une anecdote marquante est mentionnée : ta mère mélangeait l’eau et le lait, car elle n’avait plus assez d’argent pour acheter du lait pour la semaine... On sait que tu as grandi dans une grande pauvreté. Si tu devais retenir deux moments qui ont réellement forgé la personne que tu es devenue, quels seraient-ils et pourquoi ?

RL : J’en choisirais deux. Quand j’ai signé pour Anderlecht, j’étais vraiment heureux parce que je réalisais mon rêve de jouer pour la plus grande équipe de Belgique. Et je savais que si je jouais bien, j’aurais d’autres opportunités de devenir la personne que je suis aujourd’hui. Pour le 2e moment… Je dirais, mon premier but en pro. Ca m’a donné le goût de marquer des buts au plus haut niveau. En plus, ma famille était dans les tribunes… Mes amis aussi… C’était un grand moment.

Toi qui as connu la vie sans eau chaude, sans lumière, sans télé, avec des rats dans l’appartement… Est-ce que ça te frustre quand tu vois certains footballeurs professionnels qui ne réalisent peut-être pas leur chance ?

RL : Chacun a sa propre personnalité ! Je ne me préoccupe pas vraiment de ce que font les autres joueurs. Tant que je vais bien et que ma famille va bien, c’est le plus important !

Tu as dû affronter le racisme, la pauvreté… Qu’est ce qui a été le plus difficile finalement, la chose la plus difficile à confronter dans ta vie ?

RL : Devenir un joueur professionnel et jouer au plus haut niveau, c’est vraiment dur. Même si tu as du talent, de la chance, tu dois saisir ta chance. C’est vrai que quand je pense où j’ai commencé, et que je vois où je suis maintenant, c’est agréable... Mais je pense que je peux encore m’améliorer, et je vais tout faire pour y arriver.

Quand tu étais jeune, y a-t-il un club de Ligue 1 que tu appréciais particulièrement ? 

RL : Non, je n'étais pas un grand fan de Ligue 1. Bien sûr, je regardais le PSG, l'OL ou l'OM, mais bon, je regardais le foot en général. Mais je respecte toutes les équipes ! A mon avis, la Ligue 1 fait un travail fantastique avec les jeunes joueurs de football.

Qui est selon toi le meilleur joueur avec lequel tu as évolué dans ta carrière ?

RL : Je n’ai que 26 ans ! Je ne sais pas trop… Je pourrai te répondre à la fin de ma carrière !

Y a-t-il des joueurs de Ligue 1 que tu apprécies particulièrement à l'heure actuelle ?

RL : Kylian Mbappé, Memphis Depay et Cavani. Je pense que la Ligue 1 est un championnat avec beaucoup de talents !

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté