La terrible malédiction qui continue de toucher Aaron Ramsey

Jonathan Ferdinand - samedi 08 septembre 2018 6.5k Likes

Le bonheur des uns fait le malheur des autres, c’est bien connu. Sauf que là, l’histoire est glauque. Si les fans de foot pensaient que la malédiction d’Aaron Ramsey était de l’histoire ancienne, que nenni. Cette semaine elle est repartie de plus belle. Simple mais regrettable : quand Ramsey marque, une célébrité décède dans la foulée. Aux célébrations du milieu de terrain gallois, le deuil des autres.

Jeudi soir, dans le cadre de la Ligue des Nations le pays de Galles s’est facilement défait des Irlandais (4-1) avec une réalisation… d’Aaron Ramsey à la clé. Et voilà que vendredi est annoncée la mort du rappeur américain Mac Miller, à seulement 26 ans, suite à une overdose. Tout de suite, de nombreux fans de foot ont fait le rapprochement avec le but de Ramsey et rappelé cette étrange malédiction pour les uns, succession de hasards pour les autres. Reste que les noms sont ronflants. Tout commence en 2009 avec la mort du célèbre journaliste espagnol André Montés au lendemain d’une réalisation du milieu de terrain.

Mais c’est en 2011 que la théorie d’une malédiction prend plus d’épaisseur. Après trois buts du joueur d’Arsenal, Oussama Ben Laden, Steve Jobs et Mouammar Kadhafi meurent le lendemain ou surlendemain. En février 2012, la malédiction continue. Ramsey marque à Sunderland, le lendemain la superstar Whitney Houston meurt d’une overdose. En novembre de la même année, Paul Walker est victime d’un accident mortel. La veille, Ramsey avait marqué. L’acteur Robin Williams, le musicien David Bowie, l’acteur Alan Rickman, professeur Rogue dans Harry Potter, décèdent eux-aussi juste après un but de Ramsey.

Une histoire qui doit donner des sueurs froides aux célébrités. Surtout pour celles qui suivent le foot. On en viendrait presque à souhaiter qu’Aaron Ramsey ne devienne gardien de but.  

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté