Mercato : ces 5 attaquants disponibles qui pourraient relancer l'OM

Jonathan Ferdinand - mercredi 09 janvier 2019 1.5k Likes

Piteusement éliminé de toutes les coupes, européennes et nationales, l'Olympique de Marseille a besoin de renforts pour viser plus haut que sa 6e place en Ligue 1. Toujours dans la course pour une qualification directe à la Ligue des Champions, la dynamique actuelle n'est vraiment pas idéale. Pour inverser la tendance, l'OM devra soit tenter un électrochoc en se séparant de Rudi Garcia soit recruter du monde pour renforcer l’effectif.

La cible prioritaire de ce mercato hivernal c'est l'avant-centre. Valère Germain et Kostas Mitroglou ne donnant pas satisfaction depuis 1 an et demi maintenant, du sang neuf est attendu par toute la Canebière. Voici 4 attaquants qui pourraient bien relancer l'OM à moindre coût si jamais la piste Mario Balotelli venait à tomber à l'eau, hypothèse hautement probable d'ailleurs.

Les bonnes affaires

Michy Batshuayi (FC Valence)

Cela fait plusieurs semaines que la relation Batshuayi-Marcelino est glaciale. Mardi soir, après la défaite en huitième de finale aller de Copa del Rey (1-2), le point de non-retour a été atteint. "Avec certains joueurs, j’ai fini par perdre patience. Nous devons recruter de nouveaux éléments offensifs", a déclaré l'entraîneur. Il y a peu de doutes, cette phrase concerne l'international belge qui ne parvient pas à se fondre dans le collectif ché. Comme Maurizio Sarri n'en veut pas spécialement, un prêt à l'OM pourrait être envisageable cet hiver.

Fernando Llorente (Tottenham FC)

Titulaire et auteur d'un triplé le week-end dernier en Cup contre Tranmere (7-0), Fernando Llorente ne demeure pas moins un joueur avec un temps de jeu famélique. En fin de contrat en juin prochain, il est peut-être une des bonnes pioches de ce mercato hivernal pour quiconque cherche un attaquant efficace et expérimenté. Les dirigeants de l'OM l'estiment trop vieux (33 ans), pourtant Llorente pourrait rendre bien des services à l'attaque marseillaise.

Munir El-Haddadi (FC Barcelone)

Intéressant la saison passée avec Alavés, Munir est revenu au Barça cette année avec l'espoir de se faire une place dans la rotation. Mais comme Gerard Delofeu ou Denis Suarez, ce n'est pas parce qu'on sort de la Masia que notre place dans le 11 est garantie, bien au contraire. Le Barça l'a même écarté du groupe. En fin de contrat en juin, il ne prolongera pas. Une opportunité à saisir, mais la piste Munir reste un pari, comme "Super Mario".

Les hors-d’œuvres

Wissam Ben Yedder (FC Séville)

Jacques-Henri Eyraud apprécie grandement son profil. Le président de l'OM en fait même une cible prioritaire avec Mario Balotelli. Sauf que pour faire sortir Wissam Ben Yedder du FC Séville, il faudra sortir le carnet de chèque. Sa clause libératoire est de 30 millions d'euros, pas si élevée que ça au vue de ses performances. Mais l'OM a-t-il vraiment les liquidités pour un tel transfert ?

Sébastien Haller (Eintracht Francfort)

Formé à Auxerre et devenu intéressant en Eredivisie à Utrecht, Haller a rejoint la Bundesliga en 2017. Auteur d'un bon début de saison avec 9 buts et 8 passes décisives, il est un attaquant encore en pleine progression (24 ans). Sauf que son prix est estimé à un minimum de 35 millions d'euros pour un contrat courant jusqu'en 2021. Et reste à savoir si Francfort sera vendeur dès cet hiver.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté