Micah Richards : "Avec David Silva, j'étais sûr de gagner !"

Steve K. - mercredi 27 novembre 2019 0 Like

Micah Richards est un nom qui rappelera bien des souvenirs aux amateurs de Premier League... Formé à Manchester City, Richards était le latéral droit titulaire des Skyblues lors de la saison du mythique titre de champion 2011/12, arraché par Agüero à la dernière seconde. Richards, qui a évolué 13 fois avec la sélection nationale anglaise, était aussi l'une des pépites les plus prisées dans certaines versions de FIFA ou de Football Manager.

Si Micah a connu un parcours très honorable, les blessures ont miné la carrière de celui qui était présenté comme le futur patron de la défense des Three Lions. Fraîchement retraité, Richards était l'invité de marque d'une belle soirée "Blue Moon By Puma", organisée mardi soir par Puma dans un loft au coeur de Paris. Juste avant d'assister à City - Shakhtar avec des fans français du club, Richards s'est confié à Oh My Goal. Nouveaux maillots des Citizens, meilleur joueur avec lequel il a joué, meilleur moment vécu dans un vestiaire... Découvrez l'interview de Micah Richards ci-dessous !

Oh My Goal : Salut Micah. A ton avis, est-ce que City, ton club de coeur, peut gagner la Champions League cette saison ?

Micah Richards : Ca va être compliqué, à cause des blessures… Agüero s'est blessé il y a peu, son absence est une grosse perte… Laporte est blessé depuis longtemps aussi, il manque beaucoup à l'équipe. Il faut peut-être attendre janvier, voir si le club recrute, récupère tous ces blessés, pour être sûr que City aura sa chance en Champions League.

Tu les vois dans le top 4 des favoris ?

M.R. : Oui ! Liverpool a gagné l’an dernier, mais Manchester City a fini champion d'Angleterre deux années de suite devant eux… Alors, pourquoi City ne pourrait pas gagner la C1 ? Liverpool joue bien, mais je pense que City est dans le top 4 des favoris, clairement.

En 2006/07, tu faisais partie d’une équipe d’Angleterre incroyable, avec Rooney, Beckham, Gerrard, Lampard, Scholes… Mais cette génération de fou n’a jamais rien gagné ! Pourquoi, à ton avis ?

M.R. : Je pense que le pays a mis trop de pression sur les joueurs anglais, parce qu’ils étaient excellents en Premier League et en Champions League. Il y avait trop de pression ! Et puis il y avait peut-être trop de “grosses stars”. Parfois, dans une équipe, t’as besoin de joueurs pour faire le sale boulot ! Le travail de l’ombre… On essayait à tout prix de faire jouer Gerrard ET Lampard ensemble, et ça n’a pas vraiment marché. Notre génération a eu de bons résultats, mais c’est sûr qu’on aurait dû faire mieux.

Quels sont tes meilleurs souvenirs dans un vestiaire ou sur un terrain ?

M.R. : Quand on a battu Manchester United 6-1… Quelle folie… C’était contre nos rivaux, donc c’était incroyable. Et puis, bien sûr, quand Agüero a marqué ce but à la dernière minute contre QPR (NDLR : pour offrir le titre à City en 2012)… c’était complètement fou dans le vestiaire ! Comme je viens du centre de formation de City, je sais à quel point c’est dur de percer. Alors, gagner la Premier League… Quelle émotion !

Qui est le meilleur joueur avec lequel tu as joué ?

M.R. : C’est David Silva. Quand tu le regardes, il est petit, pas très costaud… Mais il a un tel équilibre, une telle technique, une telle qualité de passe… À l’entraînement, en match… Il est tellement fort. Quand j’étais avec lui, je savais que j’allais gagner !

Il est sous-coté selon toi ?

M.R. : Oui, c’est sûr, parce qu’on ne le voit pas beaucoup dans les médias, il ne se met pas beaucoup en avant… Il aime juste être sur le terrain, et avoir une vie tranquille. Mais c’est l’un des joueurs les plus sous-cotés de Premier League, c'est sûr et certain.

Tu es tellement positif est souriant, c’est génial ! Mais tu as aussi raconté que tu avais beaucoup souffert à la fin de ta carrière, avec tes blessures, les critiques des gens qui disaient que tu ne restais dans tes clubs que pour l'argent… Tu disais te sentir parfois incompris, et très seul. C’est quoi, le plus grand défi que tu as dû affronter ?

M.R : Les blessures. C’était vraiment dur. Ma première opération a été à 17 ans, la deuxième à 21 ans, la suivante à 24, puis à 27 ans… Chaque année, et à chaque opération, je perdais un peu de vitesse, d’équilibre, j’arrivais pas vraiment à me retourner, mon genou me faisait trop mal… C’était dur. Tu veux faire des choses mais ton corps ne suit pas. Et puis les gens parlent dans la presse… Ils disent, “ah, il est plus le joueur qu’il était”... C’était dur, parce que tu fais tellement d’efforts, ils ne savent pas tout ce que tu fais à l’entraînement, dans l’ombre, à quel point tu te bats pour revenir à ton meilleur niveau. Alors c’était ça, le plus gros défi. Montrer aux gens que je pouvais revenir au sommet. Mais au final, mon corps m’a lâché… Le mental y était, je me suis battu mais… Je n’ai plus jamais été le même...

Tu n’as pas l’impression que les gens sous-estiment la difficulté d’être footballeur ? Comme si le footballeur était juste un gars qu’ils voient dans leur salon ?

M.R. : Ouais, clairement. Les footballeurs, on apprend à tout bloquer niveau émotions. Mais quand ta famille est touchée… Si t’as pas fait un bon match, sur les réseaux sociaux les gens te massacrent. Ca t’affecte quand tu es avec ta famille, tranquille à la maison. C’est vraiment dur. Mais les gens parlent de plus en plus ouvertement de la santé mentale, de l’impact des réseaux sociaux sur les joueurs, et c’est super que les joueurs osent en parler. Parce que quand tu t’enfermes et fait le mec fort… Ca peut rendre les choses encore plus dures.

Pour finir sur une note positive... Est-ce que tu peux nous parler des maillots Puma de ton club de toujours, Manchester City ? Lequel est ton préféré ?

M.R. : Ils sont tous très beaux. J’aime bien le noir, qui a été dessiné pour l'anniversaire du club ! Je le trouve très cool. J’aime bien les couleurs, le jaune, le noir, le bleu sur les côtés… Mais ils sont tous beaux ! Tous des maillots de qualité.

Crédits photo : Puma / Sportpack

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté