Les plus-values hallucinantes faites par l’AS Monaco grâce à ses transferts

Colin D. - mardi 07 août 2018 2.2k Likes

Depuis l’instauration du Fair-play Financier (FPF) par l’UEFA, les clubs ont dû ajuster leurs stratégies de management et de recrutement. Pour certains, dont le PSG, la transition fut difficile au point de subir les foudres de l’institution européenne. L’AS Monaco n’entre pas dans cette catégorie. Conscients que le modèle économique (semblable au parisien) adopté dans un premier lieu ne fonctionnerait pas, Dmitry Rybolovlev et Vadim Vasilyev, respectivement président et vice-président du club, ont changé leur fusil d’épaule.

Le dauphin de Neymar et consorts la saison dernière a opté pour l’achat de jeunes joueurs prometteurs dont la revente, deux à trois saisons plus tard, serait faite au prix fort. Une stratégie plus que payante, appelée « trading joueurs ». Sur un an, soit deux périodes de transferts, le club princier a enregistré des ventes impressionnantes. La plus importante est évidemment celle du prodige français, Kylian Mbappé, formé au club, pour 180 millions d’euros au le Paris Saint-Germain. Le record français et deuxième mondial. Mais d’autres opérations financières sont à signaler. Thomas Lemar pour 70M€ (acheté 4M€), Benjamin Mendy pour 57,5M€ (15M€), Bernardo Silva pour 50M€ (15M€), Fabinho pour 50M€ (6M€), Tiémoué Bakayoko pour 45M€ (8M€) et le dernier en date, Rachid Ghezzal pour 14M€ (libre). Toutes ces ventes se sont avérées être des investissements largement compensés et bien pensés par le club. Ces opérations cumulées aboutissent à une plus-value totale de 418,5M€ ! Colossal !

un modèle économique venu du portugal

Cette stratégie est celle adoptée par le FC Porto depuis de nombreuses années. Le club portugais est connu pour importer de jeunes joueurs, européens et d’Amérique latine, dans le but de les revendre une fois exposés au yeux du grand public. L'ASM s’en est inspirée, ce qui explique probablement la forte connexion portugaise dont elle jouit aujourd’hui (très proche de l’agent Jorge Mendes notamment). Cependant les dirigeants monégasques ont su s’entourer de techniciens doués avec les jeunes talents, tel que son entraîneur Leonardo Jardim, mais aussi de recruteurs reconnus comme Michael Emenalo. Cet homme, méconnu du grand public, est l’un des gros coups réalisés par Monaco qui a su le convaincre de quitter Chelsea pour s’installer en Principauté.

Ces recrutements astucieux évitent pour le moment à l’AS Monaco de connaître une situation économique aussi délicate que Porto, dans l’obligation de vendre ses meilleurs éléments. Cette démarche reste un choix pour l’ASM, non une contrainte. Aujourd’hui, le club est considéré comme le roi de la vente en Europe. Avec de tels chiffres, ce titre lui revient de droit. Tandis que le mercato, lui, n’est même pas terminé…

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté