Thiago Motta veut révolutionner le football avec un incroyable 2-7-2 !

Jonathan Ferdinand - mercredi 21 novembre 2018 8.7k Likes

Helenio Herrera, Johan Cruyff, Arrigo Sacchi, Josep Guardiola ont tous un point commun. Tous ont leur philosophie, de la plus défensive à la plus offensive, du 4-4-2 au 3-4-3 losange en passant par le 4-3-3, mais ils se rejoignent sur un point. Ils ont, à un moment ou à un autre, révolutionné le football par leur tactique. Herrera et la catenaccio, Cruyff et Guardiola avec le jeu de position ou encore Sacchi et la défense en zone.

Thiago Motta veut faire partie de la même caste. Il veut lui aussi révolutionner le football. Actuellement en charge des U-19 du Paris Saint-Germain, 2e du championnat derrière Caen, 2e de Youth League derrière Liverpool, Thiago Motta a récemment confié à la Gazzetta dello Sport son "objectif d’entraîner un jour ou l'autre" le PSG. Mais ce n'est pas la seule déclaration intéressante que le néo-retraité a partagé avec le quotidien aux pages roses. Il a en effet confié qu'il aimait le "football offensif, d'attaque." Pour assouvir ses besoins offensifs, l'ancien international italien a imaginé un dispositif tactique pour le moins intriguant.

Le dispositif surprenant de Motta :

"En comptant de droite à gauche, ça serait un 2-7-2. Le gardien, je le compte dans les sept du milieu de terrain. Pour moi, l’attaquant est le premier défenseur et le gardien le premier attaquant. Le gardien est le premier à commencer l’action en jouant au pied et les attaquants les premiers à faire pression pour récupérer le ballon." Assez étonnant voire perturbant quand on y pense mais la dernière révolution tactique marquante concerne le poste de gardien. Souvenez-vous le double poste gardien-libéro de Manuel Neuer avec l'Allemagne à la Coupe du monde 2014.

Herrera, Cruyff, Sacchi, dans une moindre mesure Guardiola, ont eux aussi été pris pour des fous au moment de révolutionner la façon de jouer de leurs équipes, mais les succès récoltés ont transformé folie en génie. Motta sait à quoi s'en tenir, nombreux seront ceux à rigoler d'un tel dispositif, et il y a de quoi. Mais peut-être que telle organisation sera norme dans 20 ans. Rendez-vous est pris.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté