Pourquoi l'attitude de Jan Oblak face à Levante aurait dû faire réagir

Florian M. - dimanche 13 janvier 2019 1.9k Likes

Ce dimanche après-midi, les fans de foot espagnol ont pu assister à la rencontre entre l'Atlético de Madrid et Levante en direct du Wanda Metropolitano. Le match n'a pas été des plus spectaculaires, et il aura fallu attendre la 57ème minute de jeu pour voir Antoine Griezmann ouvrir le score sur un penalty. À la fin de la rencontre, le score était toujours de 1 à 0 pour les hommes de Diego Simeone.

Mais un fait de jeu qui peut sembler normal en 2019 a interpellé un fan de football. Sur Twitter, ce dernier a décidé de poster une courte vidéo montrant le gardien des Colchoneros dans le temps additionnel. Le problème ? Jan Oblak garde le ballon en sa possession durant 19 secondes, au lieu des 6 secondes autorisées par la règle. Et cela n'a visiblement pas posé de problèmes à l'arbitre de la rencontre qui ne l'a pas sanctionné. Pourtant, si gagner du temps est devenu monnaie courante, les sanctions s'avèrent être inexistantes.

Oblak, un exemple parmi tant d'autres

Ici, c'est le gardien de l'Atlético de Madrid qui sert d'exemple. Mais tous les gardiens du monde procèdent de cette manière lorsque leur équipe mène au score et qu'il ne reste plus beaucoup de temps au chronomètre. Par exemple, lors de la finale de la Coupe du monde 2018 en Russie, Hugo Lloris n'a pas hésité à garder le ballon 17 secondes (dont 6 au sol) avant de le renvoyer dans l'aire de jeu.

La question qui se pose semble donc évidente : la règle des six secondes est-elle mal appliquée par les arbitres ?

6 secondes, trop court ?

Quand nous regardons les images de Jan Oblak, d'Hugo Lloris ou de n'importe quel gardien qui se saisit du ballon dans un moment important, le moment peut paraître long, voire très long. Mais à l'inverse, les six secondes autorisées peuvent sembler très courtes. Pourtant, la règle n'est que très rarement respectée. À qui la faute ? Que faire quand un gardien dépasse ce temps imparti ?

Les questions sont nombreuses. Mais si cette règle est très souvent bafouée, c'est peut-être car les sanctions sont jugées trop fortes pour être appliquées. Faudrait-il mettre un carton jaune à un gardien qui gagne 12 secondes sur le temps ? Ou faudrait-il sanctionner après trois avertissements ? Ce sujet pose problème car il peut créer des tensions chez les supporters. Malheureusement, les solutions semblent peu nombreuses pour éradiquer le gain de temps excessif des gardiens de but.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté