Officiel : le SC Bastia porte plainte contre le Paris Saint-Germain

Luxmana P. - Thursday 22 September 2016 422 Likes

Le Sporting Club de Bastia a décidé de dégainer contre le PSG, dans le cadre de l'affaire Lucas.

Le 12 août dernier, le PSG s'imposait à Bastia (1-0), dans une atmosphère plus qu'hostile. Victime d'un coup de bâton, Lucas a été au centre des débats au sortir de la rencontre. Si Paris et le football français ont pointé du doigt le comportement des supporters bastiais, l'équipe corse n'a pas hésité à qualifier le Brésilien de simulateur. On vous laisse juger par vous-même :

Aujourd'hui, le Sporting va plus loin et annonce avoir porté plainte contre le club de la capitale, suite à l'envoi d'un courrier à la LFP par le PSG. Une annonce officialisée via un communiqué publié sur le site officiel du SC Bastia.

Le communiqué complet :

"Suite à l’envoi le 16 août dernier par le Paris-Saint-Germain d’un courrier de trois pages adressé au directeur général de la LFP, le Sporting Club de Bastia a déposé hier une plainte pour « dénonciation calomnieuse » auprès du Parquet de Bastia.

Parallèlement à cette action en justice, notre club a aussi décidé de saisir le Conseil National d’Ethique de la FFF pour des manquements caractérisés dans ce courrier, à la charte que cet organisme est chargé de défendre.

Contrairement en effet à ce qu’a affirmé le club parisien hier à certains médias, le réquisitoire en question -qui figure aujourd’hui de manière inexplicable dans le rapport d’instruction Bastia/PSG qui sera jugé ce soir par la commission de discipline de la LFP- ne se limite pas à la prétendue agression du joueur Lucas et à une banderole exhibée lors de l’échauffement par certains de nos supporters. Il s’agit au contraire, sur la base de faits largement inventés ou extrapolés, d’une dénonciation inouïe de l’ensemble de nos composantes (joueurs, dirigeants, public) le club parisien estimant ni plus ni moins en finalité « qu’il est temps que soit mis fin définitivement aux agissements de ce Club bastiais qui porte préjudice au PSG mais plus encore à l’ensemble des acteurs de la Ligue 1 ».

Cette demande inadmissible et à peine voilée d’exclusion, doublée en conclusion d’une exigence de sanctions à l’encontre du SCB, a donc justifié la double procédure initiée aujourd’hui par le Sporting."

Le club corse est donc passé à l'action, à l'image de Serge Aurier à la fin de la fameuse confrontation entre les deux équipes. Le latéral était alors passé en mode "thug life", n'en déplaise au corps arbitral :

Add a comment +

To discover

You may also like

load more posts

Join the community