Osimhen : "Je vendais des bouteilles d'eau à Lagos au milieu du trafic"

Hugo Pereira - lundi 07 octobre 2019 0 Like

Il est la révélation du début de saison dans notre Ligue 1 Conforama. Victor Osimhen en est même le meilleur buteur avec 7 réalisations, juste devant Moussa Dembélé (OL), Wissam Ben Yedder (AS Monaco) et Habib Diallo (FC Metz) tous les trois à 6 unités. Si le Nigérian est en pleine réussite actuellement avec les Dogues, c’est sûrement grâce à sa force mentale acquise lors de son enfance passée dans une extrême pauvreté à Lagos, la capitale du pays.

Dans un entretien accordé à France Football, le buteur du LOSC est revenu sur évènement qui a chamboulé sa vie : "J’ai perdu ma maman jeune. J’étais petit. Trois mois plus tard, mon père a perdu son boulot. Ça a été très dur pour notre famille. Mon frère vendait des journaux de sport, ma sœur, des oranges dans la rue et moi, des bouteilles d’eau à Lagos au milieu du trafic. Il faut survivre, donc on s’est serré les coudes. Le soir, on se retrouvait tous et on rassemblait l’argent sur la table. On donnait tout à notre grande sœur et elle faisait à manger et organisait tout. Une partie de ma vie a été un combat pour survivre."

L’ancien joueur du VfL Wolfsburg est aussi revenu sur les moqueries subies pendant son enfance : “J'ai un souvenir qui me revient là, quand je jouais avec mes amis. On battait l’équipe adverse. Un de mes copains de l’autre équipe m’insultait et me disait : “Vous n’avez pas d’argent chez vous ! Ton père vient voir ma mère pour mendier de la nourriture”. Je me suis mis à pleurer, pleurer, pleurer..." Des propos qui font mal au cœur et qui expliquent presque tout.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté