Voilà pourquoi Deschamps a appelé Benjamin Pavard en équipe de France

Shady M. - jeudi 02 novembre 2017 1.7k Likes

Les listes de Didier Deschamps font souvent couler beaucoup d'encre. Celle d'aujourd'hui, pour les matchs amicaux face au Pays de Galles et à l'Allemagne, n'y échappe pas. La principale surprise concoctée par le sélectionneur des Bleus se situe en défense, où le jeune Benjamin Pavard intégrera pour la première fois le groupe France.

Originaire de Maubeuge (59), il a effectué toute sa formation au LOSC, où il est arrivé à l’âge de 8 ans. A seulement 18 ans, il fait ses débuts professionnels contre le FC Nantes (victoire 1-0 des Lillois). A l'époque, René Girard est sur le banc du club nordiste et croit en lui. Un état d'esprit que partageront ses successeurs Hervé Renard et Patrick Collot. L'arrivée d'Antonetti sera décisive : le Français n'entrant plus vraiment dans les plans de son coach (qui privilégie l'expérience de ses recrues), il trouve un point de chute au VfB Stuttgart (alors en deuxième division allemande). Un parcours au LOSC qui a beaucoup marqué le joueur, en atteste son message sur les réseaux sociaux avant son départ.

A 21 ans, c'est désormais parmi l'élite allemande, où son club occupe la 12e place, que Pavard progresse. Le jeune Français est apprécié pour sa polyvalence, puisqu'il peut jouer latéral droit (il a fait 2 matchs cette saison à ce poste), défenseur central (6 apparitions) mais aussi milieu défensif (2 apparitions). Une qualité qui a dû compter pour Didier Deschamps, qui a rappelé pourquoi il n'avait pas sélectionné Aymeric Laporte à sa place : "Il joue à droite Laporte ?" Du DD dans le texte.

Plus qu'un joueur à vocation défensive, Pavard sait également participer au jeu de son équipe. Il a notamment fait parler de lui pour une statistique impressionnante : il a touché 152 ballons lors de son match contre Freibourg (le 30 octobre dernier). Le total le plus élevé pour un Français en Bundesliga depuis 2004-2005.

Deschamps dit de Karim Benzema qu'il est "hors-sujet" lors de sa conférence de presse :

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté