Platini : 10 dates clés d’un Numéro 10 de légende

OMG Staff - Friday 31 July 2015 972 Likes

De Jœuf en Lorraine jusqu’à Berne, Siège de l’UEFA, retour sur l’itinéraire d’un surdoué du ballon rond. Avant peut-être Zurich et le bureau de Président de la FIFA ?

1/ 2 mai 1973 : 1er match en Division 1 avec l’AS Nancy Lorraine contre Nîmes et première victoire 2 – 1.

@http://www.asnl.net @http://www.asnl.net

 

2/ 27 mars 1976 : première sélection en Équipe de France au Parc des Princes contre la Tchécoslovaquie : 2 - 2, avec déjà un but du jeune prodige : coup franc dans la lucarne !

@http://www.football365.fr @http://www.football365.fr

 

3/ 1978 : Vainqueur de la Coupe de France avec l’ASNL face à l’OGC Nice : 1 - 0, but de Platini !

 

@http://www.asnl.net @http://www.asnl.net

4/ 1981 : Champion de France de D1 avec l’ASSE, et triple meilleur buteur du Championnat avec les verts entre 1980 et 1982.

@http://www.poteaux-carres.com @http://www.poteaux-carres.com

5 /1982 : Séville, 8 juillet... Demi-finaliste malheureux de la Coupe du Monde contre l’Allemagne de l’Ouest, lors d’un match à suspense, marqué par l’agression non sanctionnée du gardien allemand Schumacher sur Battiston. Défaite des bleus avec les honneurs et surtout beaucoup de regrets : 3 - 3 ap ; 5 tab à 4.

@http://www.ouest-france.fr @http://www.ouest-france.fr

 

6/ 1983, 84 & 85 : triple Ballon d’Or sous les couleurs de la Juve, avec un total de 104 réalisations en plus de 200 rencontres.

 

@http://footespagnol.org @http://footespagnol.org

 

7/ 1984 : Vainqueur de l’Euro face à l’Espagne 2 - 0 ; dont un but de Platini en finale, lequel profite de la maladresse du gardien ibérique Luis Arconada. Ce dernier donnera malgré lui son nom à sa boulette : ballon pratiquement arrêté mais qui finalement passe sous son corps. Durant cet Euro organisé à la maison,  “Platoche” aura scoré dans tous les matchs disputés par les Bleus : 9 buts au total !

La même année : Premier Scudetto avec la Vieille Dame, suivi d’un second en 1986. Toujours en 1984, vainqueur de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe (C2) contre Porto et de la Supercoupe d’Europe contre Liverpool.

@http://fr.uefa.com @http://fr.uefa.com

 

8/ 1985 : Vainqueur de la C1 avec la Juve contre Liverpool, Platini marquant l’unique but de la rencontre sur pénalty. Un trophée dérisoire et teinté d’horreur dans le stade bruxellois du Heysel : avant le coup d’envoi, des hooligans anglais chargent une tribune de tifosis, provoquant la mort de 39 personnes et plus de 450 blessés. Le match se déroulera malgré tout, l’UEFA craignant qu’un report ne ravive les tensions dans les gradins.

La même année, Platini remporte la Coupe Intercontinentale avec la Juve et la Coupe Intercontinentale des Nations (devenue Coupe des Confédérations) avec les Bleus.

 

@http://i.eurosport.com @http://i.eurosport.com

 

9/ 1986 : Quart de finale du mondial mexicain. LE match de légende du carré magique des Bleus (Platini - Giresse - Tigana - Fernandez) à Guadalajara contre le Brésil de Zico et du regretté Sócrates (frère ainé de Raí) : 1 - 1 ap ; victoire de la France aux tab 4 - 3, malgré un raté du Capitaine Platini. “Copié - collé” de l’édition précédente, les Bleus butteront encore sur la Mannschaft en demi-finale, avec un Platini diminué par une blessure au tendon d’achille depuis le début de la compétition.

 

@http://3.bp.blogspot.com @http://3.bp.blogspot.com

 

10/ 1987 : 29 avril : Le Numéro 10 honore par une victoire contre l’Islande (2 - 0) sa 72ème et dernière cape en bleu (41 buts au total). Le 17 mai suivant, il raccroche définitivement les crampons au Stadio Communale, bouclant la boucle par une victoire 3 - 2 sur Brescia.

Il déclare alors : “Je suis mort aujourd’hui, à 32 ans”.

 

@http://www.oldschoolpanini.com @http://www.oldschoolpanini.com

Heureusement pour lui, pour ses proches et pour le football, la suite lui aura donné tord !  Sélectionneur des Bleus entre 1988 et 1992, puis Coprésident du comité d'organisation du Mondial 1998, il est élu Président de l’UEFA en 2007. Aujourd’hui, Platini remet le bleu (de chauffe) pour un nouveau challenge, qui le conduira peut-être en février prochain à la tête du football mondial…

Add a comment +

To discover

You may also like

load more posts

Join the community