Pourquoi le Brexit est une catastrophe pour la Premier League

Florian M. - mercredi 05 février 2020 0 Like

Dans la nuit du 31 janvier au 1er février 2020, le Brexit est enfin devenu effectif. Le Royaume-Uni est donc enfin sorti de l'Union européenne, après plusieurs années de négociation. Si ce changement est une bonne nouvelle pour de nombreux britanniques, cela ne va pas du tout faire les affaires de la Premier League. Voici 3 points essentiels pour comprendre en quoi le Brexit n'est pas avantageux pour le championnat le plus lucratif de la planète.

Moins de joueurs étrangers

Pour la Football Association (FA), la réforme a un but précis : diminuer le nombre de joueurs étrangers en Premier League. Pour commencer, le projet serait de faire baisser le quota à 13 joueurs contre 17 actuellement. Mais en plus de cela, il y aurait des conditions stricts à remplir. Les joueurs Européens et non-Européens auront besoin d'un permis de travail et de deux conditions pour être transférés en Angleterre : avoir un certain nombre de sélections en équipe nationale et/ou faire partie d'un transfert au tarif élevé tout en ayant l'un des salaires les plus élevés de l'effectif.

La formation des jeunes étrangers

Avec la sortie de l'Union européenne, la FA désire voir les clubs former davantage de jeunes anglais. Si c'est déjà le cas dans de grandes écuries telles que Chelsea, Liverpool ou Manchester United, il faudra revoir certains chiffres à la hausse. En ce qui concerne la formation de jeunes étrangers, tout pourrait changer. Actuellement, une loi de la FIFA permet aux clubs de recruter des joueurs de 16 à 18 ans. En sortant de l'UE, cette exception ne sera plus effective, sauf changement de la loi.

Recettes en baisse ?

La Premier League est le championnat qui génère le plus d'argent sur la planète. Avec la nationalisation des effectifs, les spectateurs présents au stade se sont également diversifiés. De nos jours, beaucoup de touristes se rendent à Anfield, à Old Trafford ou à l'Emirates Stadium. Le Brexit pourrait affecter la facilité qu'avaient les touristes à voyager au Royaume-Uni. De plus, la séparation avec l'Union européenne devrait causer une importante dévaluation de la monnaie locale (livre sterling), ce qui pourrait faire gagner moins d'argent en droits TV. Certains joueurs de la zone Euro pourraient également demander leur salaire en euros. Une conversion qui devrait faire grimper les dépenses des clubs.

En clair, la volonté de la FA serait clairement d'élever le niveau du foot anglais à échelle locale. Toutefois, le niveau des équipes sur la scène européenne pourrait diminuer à nouveau. Une liste de détails qui pourrait permettre aux championnats comme la Ligue 1 de récupérer des joueurs intéressants qui ne pourront pas s'engager en Angleterre.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté