Coupe du monde 2022 : enquête ouverte pour corruption du Qatar

Hadrien R. - lundi 27 novembre 2017 1.6k Likes

Voilà une nouvelle qui pourrait faire l'effet d'une petite bombe dans le monde du ballon rond. On apprend en effet ce lundi qu'une filiale du Crédit Mutuel aurait été utilisée par le Qatar pour virer plus de 18 millions d'euros à l’ancien patron du football brésilien, Ricardo Teixeira, afin de le corrompre et d'acheter son vote pour l'obtention de la Coupe du monde 2022. 

En effet, selon les dernières informations de Mediapart, la justice brésilienne ainsi que le FBI enquêtent actuellement sur cette affaire. Les procureurs ont notamment épluché les relevés bancaires de Ricardo Teixeira, qui avait ouvert un compte chez Pasche Monaco, un établissement basé en Suisse et contrôlé par le Crédit Mutuel jusqu’en 2013. Ils se sont aperçus qu’un virement de plus de 18 millions d'euros avait été envoyé de la part du groupe qatari Ghanim Bin Saad Al-Saad & Sons Group et ce, quelques heures après l’attribution du Mondial 2022 au Qatar.

L’homme d’affaires Ghanim Bin Saad Al-Saad est, comme le rappelle Mediapart, au cœur des soupçons de corruption qui planent au-dessus de l'attribution de la Coupe du monde 2022. Si l'enquête arrive à la conclusion qu'il s'agit bien d'un cas de corruption, le Qatar pourrait se voir retirer le Mondial. 

A noter que l'événement est déjà menacé depuis quelques semaines. Les relations tendues entre le Qatar et ses voisins, dont l’Arabie Saoudite et l'Egypte, qui l’accusent de financer le terrorisme, compliquerait l’organisation du Mondial.


À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté