Les réactions cinglantes de T. Silva et Neymar sur leurs primes d’éthique

Jonathan Ferdinand - vendredi 09 novembre 2018 1.1k Likes

Comme nous vous le relations ce matin, hier soir, France 2 diffusait un reportage dans le cadre de l'émission "Envoyé Spécial" consacrée aux Football Leaks. Un reportage qui, comme souvent avec les histoires de gros sous dans le football, s'est voulu un poil, et on est gentil, démagogique. En effet, il était question de simplement montrer que les footballeurs sont grassement payés.

En revanche, à aucun moment il a été question du circuit économique du football qui s'auto-suffit ou bien est financé par des marques et entreprises privées. Jamais le contribuable ne paiera la fameuse prime d'éthique des joueurs du PSG, l'abonné de BeIN Sports ou Canal+ en revanche si. Pour en revenir aux faits, ces primes d'éthique qui existent et s'élèvent de 33.000€ à 375.000€ par mois, ont été présentées de manière populiste par Envoyé Spécial. Selon l'émission, cette prime ne résulterait que du tour d'honneur final des Parisiens devant leurs supporters au Parc des Princes, alors que pas du tout. "Saluer les supporters n’est que l’une des règles (parmi d'autres) qui, si elle est respectée, permet aux joueurs de toucher une prime d’éthique", a justement nuancé le club ce vendredi.

Du côté des joueurs, Thiago Silva et Neymar ont réagi sur Instagram. "Honte à vous ! Je ne sais plus quoi faire", a écrit le défenseur parisien dans story ; "C'est devenu une routine", a répondu son partenaire numéro 10 également en story Instagram. Le tout agrémenté d'un gros "Fake news"

Les réactions de Neymar et Silva sur leurs primes d'éthique :

Oui, il y a bien des primes d'éthique au PSG et dans le football en général. Celles-ci comportent d'ailleurs plusieurs dizaines d'alinéas encadrant les joueurs dans leur quotidien. Un peu comme la charte de bonne conduite des Bleus. Par exemple, Marco Verratti ne touchera pas sa prime d'éthique ce mois-ci pour avoir été arrêté en état d'ébriété au volant par la police la semaine dernière. Voila à quoi sert une prime d'éthique : préserver une bonne image pour le club, les supporters et le football, qui n'a besoin d'aucun document de Mediapart pour se faire mauvaise presse.

Non ces primes ne payent pas 33.000€ ou 375.000€ un joueur pour trois claps dans ses mains. A trop vouloir informer, parfois on désinforme. Mediapart et France 2 en sont l'illustre exemple. 

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté