Coupe du monde : comment sont départagées les équipes en cas d'égalité

Jonathan Ferdinand - mardi 26 juin 2018 725 Likes

Quand vient la troisième et dernière journée des phases de groupes de la Coupe du monde, vient également la question des égalités et la façon dont on départage les équipes concernées. L'Espagne a par exemple obtenu la première place du groupe B au détriment du Portugal, et ce alors que les deux nations avaient 5 points et une différence de buts de +1. La Roja a tout simplement marqué un but de plus que la Seleção portuguesa. Facile en apparence mais il existe pas moins de 7 critères lorsqu'il y a une égalité de points pour départager deux pays.

Comment départage-t-on les poules d'un Mondial ? Différence de buts ? Différence particulière ? Cartons jaunes, cartons rouges ou tirage au sort ? Pour éviter toute polémique ou scandale, la FIFA a un processus bien explicite pour départager des équipes au coude-à-coude. Le pire d'entre eux est le recours au hasard, si les six critères précédents n'ont su départager les pays ex-aequos, chose hautement improbable.

Le règlement de la FIFA concernant les égalités en Coupe du monde

Le classement est déterminé dans un premier temps selon :

• Le plus grand nombre de points obtenus

• La différence de buts

• Le plus grand nombre de buts marqués

En cas d'égalité persistante, le classement est déterminé comme suit :

• Le plus grand nombre de points obtenus en matches de groupe entre les équipes concernées (le résultat entre les deux équipes à égalité)

• La différence de buts particulière entre les équipes concernées

• Le plus grand nombre de buts marqués dans les matches entre les équipes concernées

S'il y a toujours égalité, l'équipe avec le plus de point au classement du fair-play termine devant. En sachant que le classement fonctionne selon la logique suivante :

• Premier carton jaune : -1 point

• Deuxième jaune/rouge indirect : -3 points

• Carton rouge direct : -4 points

• Premier carton jaune puis carton rouge direct : -5 points

En cas de nouvelle égalité, la commission d'organisation de la FIFA aura recours au hasard avec un tirage au sort !

Un recours au hasard qui a déjà été utilisé en 1990 pour départager l'Irlande et les Pays-Bas ainsi qu'en 1954 pour séparer Brésil et Yougoslavie. Il convient de préciser toutefois qu'à ces époques là, il n'y avait pas autant de critères pour départager les équipes. Il paraît donc hautement improbable de voir une pièce décider du sort d'un Mondialiste. A moins que...

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté