Robert Pirès donne ses deux favoris du Mondial (EXCLU Oh My Goal)

Steve K. - vendredi 15 juin 2018 0 Like

La tension se mêle à l'enthousiasme à quelques heures de l'entrée en lice de l'équipe de France dans cette Coupe du monde 2018. En effet, les Bleus débuteront leur tournoi demain face à l'Australie - un match d'ores et déjà décisif pour les hommes de Didier Deschamps. Les talentueux tricolores ne peuvent pas se permettre le moindre faux-pas s'ils veulent rêver de victoire finale dans la compétition...

Une rencontre que, comme tous les matches de ce Mondial, vous pourrez suivre en intégralité sur beIN SPORTS. Nous avons rencontré Robert Pirès juste avant le début du Mondial russe. Le champion du monde 1998 fera partie intégrante du dispositif mis en place par la chaîne payante : avec le sourire et beaucoup de disponibilité, il nous a parlé de son rôle durant la compétition. "Le dispositif est simple : le soir à 19h, il y aura une émission présentée par Alexandre Ruiz, je serai accompagné de Marcel Desailly et surtout du grand Arsène Wenger ! On fera une analyse avant le ou les matches de la journée, puis on reviendra sur le match qu’on regardera en direct", nous expliquait-il ainsi.

Pirès voit l'espagne... Et la France !

Une Coupe du monde que l'ancien Gunner a particulièrement hâte de vivre... "Je pense que cette Coupe du Monde sera assez ouverte et spectaculaire ! On est forcément excité car c’est quand même une Coupe du monde, et pour en avoir jouée et gagnée une, je sais ce que ça représente ! Je sais la pression qu’auront les joueurs français, aussi…". Au moment de donner ses favoris, Robert Pirès a désigné deux vainqueurs potentiels. "J’ai le droit de dire la France alors ? Oui ? (Sourire). Quoi qu’il arrive, en tant qu’ancien Bleu, je sais ce que l’équipe de France m’a apporté, et je serai toujours derrière ! Et encore plus étant donné que Didier Deschamps est sélectionneur… Je vois bien l’équipe de France gagner. Il y a une autre équipe que j’aime beaucoup, c’est l’Espagne. Elle aura une revanche à prendre suite au Mondial au Brésil, où elle a été catastrophique. De nouveaux jeunes joueurs ont été intégrés… J’aime beaucoup. L’Espagne est un vrai favori de la compétition !".

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté