La sanction ridicule qu'encourt le Barça dans le dossier Griezmann

Jonathan Ferdinand - mardi 17 septembre 2019 0 Like

L'Atlético de Madrid n'a pas apprécié qu'Antoine Griezmann rejoigne le FC Barcelone pour seulement le montant de sa "nouvelle" clause libératoire, soit 120M€, et il risque de ne pas goûter non plus à la sanction financière qu'encourt son rival catalan dans cette affaire. Selon El Mundo, l'expert chargé d'étudier ce litige propose deux sanctions contre le Barça.

Pour avoir négocié avec le Français sans l'accord des dirigeants madrilènes alors qu'il était encore sous contrat, le FC Barcelone pourrait bien écoper d'une amende de 300€. Non non, on n'a pas oublié un zéro, voire deux. Conscient que cette sanction est totalement ridicule au vu des sommes d'argent en jeu, ce même expert propose une autre sanction bien plus ennuyeuse pour les finances du club : un match à huis clos. Le verdict devrait être rendu mercredi par le comité des compétitions.

L'Atlético réclamait 200M€

Pour rappel, l'Atlético de Madrid a déposé plainte après l'officialisation du transfert de Griezmann au Barça. Les Colchoneros réclamaient pendant un temps la somme de 200M€, soit le montant de la clause libératoire avant le 1er juillet dernier, celle-ci passant ensuite automatiquement à 120M€. Le club réclamait ce montant car le Barça a commencé à négocier avec le joueur dès le printemps 2019. L'Atlético a retiré sa plainte ensuite mais la procédure n'a pas été interrompue pour autant.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté