La personnalité qui a convaincu le Qatar de ré-engager Leonardo au PSG

Jonathan Ferdinand - mercredi 24 juillet 2019 0 Like

C'est enfoncer des portes ouvertes que de dire que le Paris Saint-Germain est aujourd'hui dans une autre dimension qu'il y a 15 ans. De fait, il intéresse davantage de stars et personnalités que par le passé. Croiser Jay-Z, Beyoncé ou Leonardo Di Caprio dans les tribunes du Parc des Princes n'est plus étonnant. Mais s'il y a bien une personnalité que l'on pouvait voir avant le Qatar c'est Nicolas Sarkozy.

Le 6e Président de la 5e République française venait voir du foot Porte de Saint-Cloud avant même d'être Ministre de l'Intérieur ou chef de l'État. Sarkozy est un vrai fan du PSG et n'hésite pas à faire usage de son influence pour aider son club. En 2011, il a agit dans l'ombre pour faciliter l'arrivée des Qataris au Paris Saint-Germain. Huit ans plus tard, il a également mis la main à la patte. Selon Soccer Link, à l'issue de la saison dernière, Nicolas Sarkozy a pris son téléphone et appelé l'Emir du Qatar, le Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani. Il lui a fait part de son désarroi quant à la situation du club.

Nicolas Sarkozy a appelé l'émir en personne

"Les discussions portaient sur Antero Henrique, Nicolas Sarkozy a clairement fait comprendre que le club devait absolument se séparer du directeur sportif portugais et entreprendre des discussions sérieuses avec Leonardo pour un retour au PSG", écrit Soccer Link. L'ancien président a su être persuasif car l'éviction d'Antero Henrique n'était pas à l'ordre du jour d'après cette même source, encore moins un retour de Leonardo parti en 2013 du club parisien. Ce n'est qu'après ce coup de fil que tout aurait basculé pour le PSG.

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy entretient une relation ancienne avec Sébastien Bazin, PDG du groupe Accor mais aussi ancien président des Rouge et Bleu. Et là encore, Sarkozy aurait facilité les discussions entre Accor et le PSG pour aboutir au récent deal de sponsoring signé entre les deux parties. À la lecture de ses informations, on se demande bien pourquoi autant de monde envoie Sarkozy à la présidence du club. Il l'est déjà, un petit peu, à distance.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté