Serge Aurier condamné à deux mois de prison ferme !

Adrien L. - Monday 26 September 2016 1.1k Likes

Le 30 mai dernier, Serge Aurier était au cœur d'une altercation avec des agents de la BAC à la sortie d'une boîte de nuit non loin des Champs-Elysées. Aujourd'hui, le défenseur parisien comparaissait devant la justice en présence de son avocate.

Accusé d'avoir asséné un coup de coude au thorax d'un policier lors d'un simple contrôle, Serge Aurier s'est présenté ce matin au tribunal correctionnel de Paris. La décision est déjà tombée, et à la surprise générale, l'international ivoirien est bel et bien condamné à de la prison ferme.

L'avocat du policier, Thibault de Montbrial, avait en effet souligner la violence dont avait fait preuve Serge Aurier cette nuit-là : "Le contrôle est devenu tendu parce le passager du 4x4, qui s’est avéré être monsieur Aurier, ce que les policiers ignoraient, a refusé de montrer ses mains. En matière de sécurité, lors d’un contrôle, il est essentiel de voir les mains des gens. Mon client a donc pris la main de monsieur Aurier pour la sortir de son haut de sweat-shirt. Et dans le mouvement, monsieur Aurier a donné un coup de coude pour se dégager, qui a atteint mon client au torse. Pour le repousser, le policier lui a mis la main ouverte sur le visage. Et l’incident s’est arrêté là. (…) Monsieur Aurier était dans un état d’ivresse manifeste. Il a refusé d’obéir aux injonctions policières, il s’est montré méprisant, en tenant des propos désobligeants. Il a porté un coup au policier. En l’espèce, ce n’est pas très grave, mais c’est une question de principe. Il mérite d’être sanctionné."

Une déclaration que Serge Aurier avait rapidement contesté au micro de Canal Plus : "C’était violent, ils (les policiers) sont sortis de la voiture, m’ont insulté, contrôlé, brutalisé. Je ne sais pas si j’ai encore la trace (sur son arcade sourcilière). J’avais aussi la lèvre pétée. (…) Le pire, c’est que derrière, le flic dit que je lui ai mis un coup au thorax, un coup de coude. Si j’avais voulu le toucher, je lui aurais mis une bonne droite. Lui m’a mis des droites sur le visage. Il m’a pété la lèvre et le front. Je n’ai rien à me reprocher dans cette affaire. Il y a au moins cinq ou six témoignages qui disent exactement ce que j’ai dit."

Serge Aurier a rapidement fait appel et pourrait, à en croire certains journalistes, éviter la prison ferme. Affaire à suivre...

On espère malgré tout revoir très vite le check génial entre Lucas et Aurier sur un terrain de foot :

Add a comment +

To discover

You may also like

load more posts

Join the community