Sergio Ramos raconte son embrouille avec Marcelo

Hugo Saturnin - lundi 11 mars 2019 1.4k Likes

Ce dimanche, le Real Madrid a retrouvé le chemin de la victoire en venant à bout de Valladolid pour le compte 27ème journée de Liga (1-4). La Casa Blanca a donc clos cette semaine très éprouvante par une victoire. Un succès qui ne guérira néanmoins pas pour autant l’ensemble des maux présents depuis plusieurs jours.

Après deux échecs consécutifs face à leur rival barcelonais, le Real Madrid a été éliminé de la Ligue des Champions, sa compétition, par l’Ajax Amsterdam mardi dernier (1-4). Une contre-performance qui a laissé des traces dans les têtes et qui aurait fait éclater de nombreuses tensions au sein du vestiaire madrilène. Sergio Ramos, capitaine du Real Madrid, aurait eu en effet une vive altercation avec Marcelo lors de l’entraînement de la veille du match face à Valladolid. Brouillés, les deux joueurs auraient été séparés par leurs coéquipiers selon les propos du journal ibérique Marca.

C’est donc une énième polémique concernant le défenseur central qui s’était révélée. Cette dernière s'ajoutait à d’autres telles que sa suspension volontaire face à l’Ajax suite à un deuxième carton jaune et son altercation avec Florentino Pérez. Au centre des discussions depuis une semaine et régulièrement évoqué sur le départ, Sergio Ramos a enfin décidé de sortir de son silence ce lundi via une publication sur son compte Instagram. Dans un long message, l’Espagnol est revenu sur l’ensemble des polémiques qui l’ont abrité ces derniers jours.

De sa dispute avec son président à son absence face à l’Ajax, le défenseur de la Casa Blanca a voulu mettre un terme définitivement à toutes ces critiques. Ramos a aussi voulu se justifier après son altercation avec Marcelo. “Nous avons des échanges à chaque session de formation. Ça fait partie du travail avec la pression. Mais ce n'est qu'une anecdote comme tant d'autres qui se produisent de jour en jour. Marcelo est comme un frère pour moi”, a ainsi expliqué l’international espagnol.

C’est en rappelant son attachement au Real Madrid que Sergio Ramos a clos cette lettre qui devait répondre aux nombreuses questions de ses supporters. Un message qui pourrait laisser penser à un apaisement de la colère des fans madrilènes dans les prochaines heures mais qui malheureusement, ne pourra pas effacer les désillusions des dernières rencontres.

Sergio Ramos répond à ses détracteurs :

En tant que footballeurs, nous aimons parler sur le terrain, mais cette saison ne se passe pas comme ça. Les événements récents ont été désastreux et je ne me cache pas. Nous ne nous cachons pas. Nous, les joueurs, sommes les premiers responsables et moi, en tant que capitaine, plus que quiconque. C'est pourquoi j'ai pensé que la façon la plus honnête de répondre aux questions qui circulent autour de nous serait de les aborder directement.

Le carton jaune à Amsterdam était-il une erreur ?

Absolument, c'était une erreur et je prends le blâme à 200%.

Pourquoi avez-vous enregistré le documentaire ?

Certains engagements ont été pris et je n'ai jamais pensé que le jeu aurait pu tourner comme il l'a fait. L'enregistrement lui-même a été réduit au fur et à mesure que le jeu avançait.

Vous vous êtes disputés avec le Président dans la loge ?

Les problèmes de vestiaire sont discutés et résolus dans le vestiaire. Il n'y a aucun problème et tout le monde a le même intérêt : Real Madrid.

Vous vous êtes adressé à vos coéquipiers et les avez critiqués ?

Nous nous parlons et nous nous motivons toujours dans la loge et toujours de manière constructive.

Avez-vous eu une confrontation avec Marcelo ?

Nous avons des échanges à chaque session de formation. Ça fait partie du travail avec la pression. Mais ce n'est qu'une anecdote comme tant d'autres qui se produisent de jour en jour. Marcelo est comme un frère pour moi.

Pourquoi êtes-vous allé à Valladolid ?

Parce que je voulais être proche et soutenir mes coéquipiers.

Qu'est-ce qui se passe avec l'entraîneur ?

C'est une décision qui ne nous appartient pas et dans laquelle nous n'intervenons jamais. Nous avons beaucoup de respect pour ce poste et nous soutenons toujours l'entraîneur du Real Madrid. Ces réflexions sont, sans doute, le résultat d'une saison profondément décevante mais si le succès ne nous a pas arrêtés, nous n'allons pas laisser la défaite nous arrêter. C'est notre obligation de continuer, de travailler et d'évoluer.

Et pour se rappeler que certains d'entre nous ont la chance de jouer pour le Real Madrid, certains d'entre nous ont la chance de faire partie de son histoire, mais le Real était, est et sera toujours le Real. Aucun nom ne fait la légende du Real Madrid, mais nous avons tous écrit cette légende ensemble.

Ensemble, nous devons travailler pour l'avenir et redonner espoir. Engagement madrilène.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté