Pourquoi le Barça est sûr d'arracher Griezmann à l'Atlético cet été

Jonathan Ferdinand - mercredi 09 mai 2018 2.1k Likes

Après quatre ans de bons et loyaux services à l'Atlético Madrid, Antoine Griezmann semble très proche de la fin de cycle du côté du Wanda Metropolitano. Selon toute vraisemblance, l'attaquant français devrait rester en Liga, malgré un flirt avec Manchester United pendant un temps. Le Mâconnais est annoncé du côté du FC Barcelone depuis plusieurs semaines maintenant. Un passage de Madrid à Barcelone qui prend de plus en plus d'épaisseur ces derniers jours. Le week-end dernier, Luis Suarez considérait même la venue de Griezmann comme actée.

Selon les informations de Cadena Cope, le Barça va sortir les gros moyens pour s'assurer la signature de l'international français. La radio espagnole rapporte que le club blaugrana aurait informé son homologue madrilène qu'il allait payer la clause libératoire de 100 M€ retenant Antoine Griezmann dans la capitale. Le FC Barcelone aurait dans l'esprit de terminer les négociations avec l'Atlético Madrid avant le début de la Coupe du monde 2018, le 14 juin prochain. Mais ce n'est pas tout, puisque le club catalan serait même prêt à réserver le numéro 7, fétiche à Griezmann, comme nous vous l'expliquions récemment. Les cadres du vestiaires seraient ravis de voir "Grizou" débarquer afin de rendre le Barça plus compétitif l'an prochain.

Un micmac de l'Atlético ?

Le dossier Griezmann est extrêmement chaud de l'autre côté des Pyrénées. "Nous en avons marre de l'attitude du Barça, déplorait l'Atlético Madrid dans un communiqué publié mardi soir. Qu'un président (Josep Bartomeu), un joueur (Luis Suarez) et un entraîneur (Ernesto Valverde) du même club parlent de l'avenir d'un joueur sous contrat avec un autre club, à quelques jours d'une finale de Coupe d'Europe, semble un manque de respect absolu envers l'Atlético Madrid et ses supporters."

Selon les informations d'une radio concurrente Onda Cero, Griezmann avait prolongé l'été dernier afin de faire passer sa clause libératoire à 200 M€ jusqu'au 1 juillet 2018. Les Madrilènes seraient d'ailleurs bien décidés à faire payer cette somme au Barça, même si le transfert devait avoir lieu après la date. Les Colchoneros s'appuieraient sur le fait que les négociations ont été ardemment menées avant le 1er juillet. Pas sûr que l'argument ait une grande valeur juridique. Affaire à suivre...

Une chose est sûre, Griezmann est l'autre feuilleton du printemps en Espagne, à côté de celui de Neymar, encore alimenté par AS récemment.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté