Pourquoi les ultras ne chanteront pas dans les stades ce week-end

Bastien Valleron - mercredi 17 octobre 2018 599 Likes

Peu de chants de supporters résonneront dans les stades de France ce week-end et le week-end du 27 octobre. Pour protester contre la répression dont sont victimes les ultras, l’Association Nationale des Supporters (ANS) a annoncé la tenue d’une grève générale de chants.

L’ambiance dans le championnat de France pour les deux prochaines journées risque donc d’être bien triste. Par le biais d’un communiqué, l’ANS souhaite voir l’ensemble des stades français faire silence pour dénoncer le trop grand nombre d’interdictions de déplacement prononcés à l’encontre des supporters (31 sur la saison dernière), le mauvais accueil dans les stades, et le mépris des forces de l’ordre vis-à-vis des ultras. « L'objectif de cette action est d'afficher le ras-le-bol général des supporters français en montrant qu'un stade silencieux est ce qui peut arriver de pire au football tel que nous le concevons: festif et populaire », peut-on lire dans le communiqué.

Le communiqué de l'ASN pour une grève des chants dans les stades :

Malgré une évolution lente du dialogue entre supporters, autorités et les instances du football, beaucoup de progrès restent à faire. L’ANS dénonce d’ailleurs les différents abus commis récemment dans les stades. Des situations déplorables mais comprises : « Ces frustrations, légitimes, n’ont d’autres conséquences que la radicalisation. » Deux week-ends sans chants dans les stades de France mais avec un slogan : « Supporters ≠ criminels ».

A noter que la 11e journée de Ligue 1 - qui se disputera le week-end du 27 octobre - nous offrira un choc entre l'OM et le PSG le dimanche soir. Reste donc à savoir si les supporters phocéens respecteront la grève générale de chants un soir de Classique. Pour rappel, les supporters parisiens sont interdits de déplacement. Sans grande surprise. 

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté