Une ex d'un joueur passé par la L1 raconte son quotidien de femme battue

Jonathan Ferdinand - lundi 26 mars 2018 538 Likes

Les langues se sont déliées dans nombreux domaines, du cinéma à la politique, pour dénoncer les violences et abus faits aux femmes. Le football n'échappe pas à la libéralisation de la parole. La récente affaire concernant le gardien du RC Lens Nicolas Douchez est un exemple. Dans L’Équipe de ce lundi, "Miriam", une ex d'un joueur de Ligue 1 raconte le quotidien qu'elle a vécu pendant plusieurs années sous les coups de son ancien compagnon.

Elle décrit un homme extrêmement jaloux qui a essayé au plus possible de l'isoler. "Il a beaucoup changé à cause de l'argent. Il est devenu arrogant, ne respectait plus personne, se croyait tout permis", explique-t-elle. La jeune femme raconte que "n'importe quoi pouvait déclencher la violence" de son compagnon. "Il cherchait toujours un prétexte pour taper", ajoute-t-elle. Tout au long de sa relation elle essaiera de le protéger, refusant de porter plainte, en espérant qu'il changerait.

"Cela arrivait parfois trois fois en un mois, raconte 'Miriam'. Une autre fois, en avril 2015, j'ai perdu connaissance. On était en vacances à Paris dans un hôtel. Quand j'ai repris connaissance, je n'arrivais plus à respirer. A l’hôpital Salpêtrière, l'infirmier a tout de suite compris." Elle raconte également qu'elle a été violentée sexuellement.

Au courant, l'entourage de "Miriam" a semblé passif : "Sa propre mère et la mienne m'ont appelé, en me disant : 'vous allez avoir un enfant, peut-être qu'il va changer, donc laisse tomber l'histoire des violences'." Même la police, intervenue plusieurs fois au domicile du couple, indiquait à "Miriam" qu'à la prochaine violence, il l'embarquerait, sans jamais le faire réellement.

"Aujourd'hui, je réalise que j'aurais pu mourir", analyse-t-elle. La peur que ce soit le coup de trop. Une des raisons qui l'a poussé à témoigner.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté