La réponse claire de Le Graët sur Zidane et son avenir en équipe de France

Jonathan Ferdinand - dimanche 03 juin 2018 1.4k Likes

Une déflagration, un coup de tonnerre, un séisme, appelez-ça comme vous voulez. Lorsque Zinédine Zidane a annoncé jeudi son départ du Real Madrid après avoir – entre autres – remporté trois Ligue des Champions consécutives, l’effet de surprise a été totale. Des dirigeants aux joueurs, toute la Casa Blanca a été secouée par la décision du technicien français. Aussitôt la fin de son aventure madrilène actée, Zizou était déjà envoyé par l’opinion publique, ou tout du moins imaginé, et c’est logique, à la tête de l’équipe de France. Comme si, après avoir été l’artisan majeur du titre de 1998, son destin était tout tracé : revenir en Bleus sous une nouvelle casquette.

Toutefois, "ZZ" sélectionneur national ce n’est pas pour tout de suite. Même si le Champion du monde 98 n’a pas annoncé d’année sabbatique et qu’il est libre de s’engager là où il le souhaite, le poste de sélectionneur n’est absolument pas disponible. C’est en tout cas ce qu’a clairement fait comprendre Noël Le Graët qui a douché les espoirs de certains fans de foot dans les colonnes de L’Equipe. "Zidane à la tête des Bleus ? Si Didier (Deschamps) s’en va, dans dix ans, on verra", a lancé, tout sourire, le président de la FFF. Pas étonnant quand on connait la relation chaleureuse qu’entretiennent Noël Le Graët et le sélectionneur. Zizou à court-terme en Bleus c’est non.

"Pas avant 2020, 2022"

"Tout le monde a été surpris par son arrêt. Moi aussi. Je n’étais pas dans la confidence, a ajouté le président de la FFF. Il ne faut pas créer de débat Didier-Zizou, ce n’est pas sérieux. Didier, je l’ai fait signer jusqu’en 2020. Et heureusement, imaginez que je n’aie pas fait ça… Il est totalement sécurisé. Le problème ne se pose pas actuellement. Il n’y a pas de débat. Zidane a arrêté sans ambition pour quoi que ce soit. Didier a un contrat jusqu’en 2020. Un débat Didier-Zizou, ça n’existe pas." Si la question ne se pose pas aujourd’hui pour Le Graët, elle ressurgira naturellement tant que Zidane n’aura pas repris les commandes d’une équipe. Pas de quoi inquiéter le patron du foot français : "Ce n’est pas du tout à l’ordre du jour, pas avant 2020, 2022."

Si toute personne bien intentionnée souhaite le meilleur aux Bleus en Russie, la donne aura peut-être changée d’ici au 15 juillet prochain, ou avant.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté