Flop 10 des signatures de Wenger à Arsenal

OMG Staff - Tuesday 23 June 2015 2.1k Likes

Arrivé à Arsenal en 1996, Arsène Wenger a fait des miracles avec les Gunners. Considéré comme l'un des meilleurs managers du monde, le Français a aussi commis quelques boulettes en recrutant de sacrés flops. En voici 10 !

 

1. Nicklas Bendtner

Outre-Manche, Nicklas Bendtner est la cible privilégiée des trollers et des moqueries en tout genre. Il faut dire que le Danois est un véritable boulet au boulard énorme. Mais bon, s'il était resté à Copenhague, on n'aurait pas autant ri. On dit merci qui ? Merci Arsène Wenger, évidemment !

@actusports.fr @leblogfoot.fr

 

 

2. Park Chu-young

Débarqué de Monaco à Arsenal pour 6,5 M€ à la surprise générale Park Chu-young (et son Q.I d'Einstein) ne parviendra jamais à s'intégrer à la Premier League. Le transfert a eu le mérite d'être un joli coup marketing. Mais ça s'arrête là.

@talksport.com @talksport.com

 

 

3. Marouane Chamakh

Arsène Wenger a toujours eu un faible pour les joueurs de Ligue 1. Au gré d'une saison époustouflante avec Bordeaux, Marouane Chamakh rejoint Arsenal en 2010. Mais son passage à Londres ne se passera pas comme prévu. Le Marocain sera loin d'être un canonnier...

@actusports.fr @actusports.fr

 

 

4. Andreï Arshavin

Est-ce l'arnaque du siècle ? En tout cas, il n'en est pas loin. Brillant avec le Zenit St-Petersbourg et la Russie, Andreï Arshavin épate les amateurs de foot. Certains voient même en lui un Ballon d'Or en puissance après l'Euro 2008... Arsène Wenger le fait signer pour près de 13 M€. A Arsenal, Arshavin sera un escroc de première, bien qu'il ait inscrit un quadruplé contre Liverpool. Comme quoi, tout est possible dans la vie !

@sport.gentside.com @sport.gentside.com

 

 

5. Pascal Cygan

Le premier flop français est incontestablement Pascal Cygan. Acheté au LOSC en 2002, "le chauve" semble dépassé par les événements en Premier League. Mais le défenseur fait partie de la bande des "Invincibles", champions d'Angleterre en 2004. Comme quoi, tout est VRAIMENT possible !

@news.zing.vn @news.zing.vn

 

 

6. Francis Jeffers

Attaquant d'Everton, buteur, jeune et talentueux, Francis Jeffers aurait pu avoir un destin à la Wayne Rooney. Après un début de carrière tonitruant, l'Anglais plait à Wenger, friand des jeunes pépites, qui le fait venir à Arsenal en 2001 pour environ 10 M€, une somme énorme pour l'époque. Mais Jeffers enchaîne les blessures (normal pour un joueur d'Arsenal) et ne parvient pas à s'imposer. Une grosse désillusion pour Arsène Wenger.

@goal.com @goal.com

 

 

7. Sébastien Squillaci

Outre Pascal Cygan, Sébastien Squillaci a porté le maillot des Gunners de 2010 à 2013. En proie à des problèmes défensifs, Arsène Wenger décide de faire confiance à l'ancien monégasque, alors à Seville. Une bien mauvaise décision, tant Squillaci n'a pas le niveau de la Premier League. 6,5 M€ tranquillement reçu par le FC Seville...

@football365.com @football365.com

 

 

8. Kaba Diawara

L'ascension fulgurante de Kaba Diawara a tapé dans l’œil d'Arsène Wenger. Plutôt bon dans le championnat de France, aussi bien avec Bordeaux que Rennes, Diawara rallie Londres où Wenger lui faisait les yeux doux... Une marche trop haute pour lui, qui ne parviendra jamais à s'imposer à Arsenal.

@colorsport @colorsport

 

 

9. Jérémie Aliadière

Arrivé très tôt à Arsenal, Jérémie Aliadière est un très grand espoir. Mais face à la concurrence de Thierry Henry et de Dennis Bergkamp, l'ancien joueur de l'INF Clairefontaine n'a que des matches de Coupes à se mettre sous la dent. Son temps de jeu est médiocre et les médias le fracassent pour avoir choisi de quitter la France aussi tôt. Un beau gâchis...

@london24.com @london24.com

 

 

10. André Santos

Défenseur gauche du Fenerbahçe à partir de 2009, André Santos enchaîne les bonnes performances et finit dans le viseur de Wenger. L'entraineur français décide de le recruter pour 7 M€, une somme colossales pour un joueur peu connu. Finalement, le Brésilien sera lui aussi une belle arnaque, incapable de défendre correctement (en même temps c'est un latéral brésilien, Arsène...)

@arsenalpics.com @arsenalpics.com

 

Capable de recruter des pépites, Arsène Wenger a également commis quelques belles erreurs. Au final, ces flops ont marqué l'histoire d'Arsenal par leur médiocrité. Et vous, vous avez d'autres noms ?

Add a comment +

To discover

You may also like

load more posts

Join the community