10 choses que vous ne saviez pas sur Cristiano Ronaldo !

OMG Staff - Saturday 26 December 2015 851 Likes

Meilleur buteur de l’histoire du Real Madrid et détenteur de multiples records, on croit tout savoir de Cristiano Ronaldo, et pourtant l’homme aux 3 000 abdos par jour à ses petits secrets.

10 choses que vous ne saviez peut-être pas sur Cristiano Ronaldo :

 

1. Cristiano a été nommé « Ronaldo » en hommage au Président Ronald Reagan

Le triple Ballon d’Or est né en tant que Cristiano Dos Santos Aveiro, mais on le connait surtout aujourd’hui sous le nom de Cristiano Ronaldo. L’explication est simple, le papa de CR7 était un grand fan de l’ancien Président des Etats-Unis, Ronald Reagan, si bien qu’il a décidé de donner ce surnom à son fiston, devenant « Ronaldo » en version portugaise. Doit-on l’appeler Mister President ?

@reaganfoundation.org @reaganfoundation.org

 

 

2. CR7 aurait pu signer à Liverpool...

Avant de rejoindre Manchester United à l’été 2003, Cristiano Ronaldo aurait pu signer en faveur d’un autre maillot rouge, celui de Liverpool. Un transfert qui n’a finalement pas eu lieu en raison de l’échelle salariale mise en place chez les Reds, comme l’expliquait avec regret l’ex-technicien des Soucers, Gérard Houiller, pour le Daily Mail.

« Je l’ai remarqué au Festival de Toulon. Nous sommes donc allés le voir, mais nous avions une échelle salariale qui nous a empêchés de lui proposer le genre de salaires qu’il souhaitait. Et puis, Manchester United a joué un match amical contre le Sporting et tous les joueurs ont dit à Sir Alex Ferguson qu’il fallait le faire signer. J’ai accepté de ne pas remettre en cause le système de salaires, j’ai pensé que cela pourrait causer des problèmes dans le vestiaire. J’ai conscience du fait que certaines recrues n’ont pas eu le rendement escompté. Peut-être que nous aurions gagné le titre avec Ronaldo, mais nous avions Harry Kewell qui était performant à l’époque. »

@telegraph @football 365 @telegraph @football 365

 

 

2. ... Et à Arsenal

Mais Liverpool n’était pas le seul club au pied de guerre pour obtenir la signature du tant convoité Cristiano Ronaldo, alors joueur du Sporting Lisbonne. Arsenal était à deux doigts de réaliser un gros coup en 2003, mais cette fois-ci, pas de problèmes financiers, c’est bien United qui a su jouer les gros bras pour séduire le Portugais. Un échec que racontait le manager des Gunners Arsène Wenger pour ITV4.

« Il (Ronaldo) était très proche de venir ici. Il avait un maillot d’Arsenal avec Ronaldo et le numéro neuf dans le dos. Ce qui est arrivé, c’est que Carlos Queiroz est allé à Manchester United et ils nous l’ont piqué parce qu'il le connaissait du Sporting. Voilà, c’est la vie. Vous donnez le meilleur de vous-même mais parfois les gens sont plus forts que vous. »

@Ronaldo7.net @Ronaldo7.net

 

 

3. Ronaldo ne voulait pas du numéro 7 à Manchester

On le connaît pour ses initiales CR7, devenue une véritable marque, mais Cristiano aurait pu se voir renommer CR28... Un poile moins impressionnant, mais c’était pourtant tout à fait plausible puisque le Portugais souhaitait revêtir ce numéro 28 lors de son arrivée à United.

Ronaldo voulait éviter la pression que représentée le légendaire numéro 7 de Manchester, porté par George Best, Eric Cantona ou encore David Beckham. On a les « chocotte » Cristiano ? Sûr de sa nouvelle recrue, c’est Sir Alex Ferguson himself, qui a incité le Lusitanien à accepter le numéro 7 qui lui était attribué, afin de l’obliger à travailler durement pour faire honneur à ce chiffre symbolique. Coaching parfait me dit-on à l’oreillette!

@guytruite.wordpress.com @guytruite.wordpress.com

 

 

4. Cristiano Ronaldo est un joueur de poker invétéré

Différentes rumeurs au fil des années faisaient état des goûts prononcés de Cristiano Ronaldo pour les tournois de poker en ligne. Un fait peut-être vérifié puisque le joueur est depuis devenu l’un des visages du grand site de poker: PokerStars.

 

 

5. CR7 devait remporter le titre de meilleur jeune du Mondial 2006

La machine à but a beau collectionner les récompenses collectives et individuelles, en voilà une qui lui a échappé de peu. En effet, demi-finale de la Coupe du Monde 2006 et défait par la France d’un certain Zizou, Cristiano Ronaldo avait accompli à l’âge de 21 ans une belle compétition auréolée d’un but.

Si les votes étaient en sa faveur dans la course au titre de meilleur jeune, son implication lors du fameux carton rouge reçu par Wayne Rooney lors d’Angleterre-Portugal lui a coûté le prix. C’est finalement Lukas Podolski qui a hérité du précieux titre, alors que ce dernier n’était même pas second du classement... Injustice quand tu nous tiens.

@goal.com @goal.com

 

 

6. Sa mère a poussé son départ vers le Real Madrid

Maria Dolores dos Santos Aveiro alias maman Cristiano, est une grande fan du Real Madrid. Et rien de plus logique pour Maria que de voir son fiston revêtir la mythique tunique blanche et fouler la pelouse du Santiago Bernabéu tous les week-end.

La seconde bonne raison de voir Ronaldo du côté de la capitale ibérique était de lui permettre de se rapprocher de sa terre natale, le Portugal. Manchester et l’Angleterre étant considérés comme trop lointains pour maman Cristiano. Qu’est ce qu’on ne ferait pas pour sa mère ?

@dailymail.co.uk @dailymail.co.uk

 

 

7. CR7 a battu le record d’affluence lors de sa présentation au Real Madrid

Qu’on soit supporters du Real ou non, impossible d’oublier cette scène hors norme lors de la présentation de Cristiano Ronaldo au Santiago Bernabéu, le 6 juillet 2009. Une date qui restera pour sûr gravée dans la mémoire du Portugais, puisqu’il a rassemblé à lui seul plus de 80 000 personnes dans l’enceinte madrilène.

Un chiffre record pour la présentation d’un joueur, et rien de mieux pour gonfler son égo. Le précédent détenteur de ce record n’était autre que Monsieur Diego Armando Maradona. L’Argentin avait été accueilli par près de 75 000 supporters du Napoli en 1984.

@dailymail.co.uk @dailymail.co.uk

 

 

8. Il a remporté le tout premier trophée Puskas

Cristiano Ronaldo peut se targuer d’avoir été le tout premier lauréat du fameux prix Puskas, récompensant le plus beau but de l’année. Ce trophée en l’honneur de la légende du Real Madrid, Ferenc Puskas, a été créé en octobre 2009.

CR7 a donc remporté haut la main ce le premier prix suite à son but monumental avec Manchester United en demi-finale de Ligue des Champions contre le FC Porto. Avec 17.68% des suffrages, devant Iniesta (Barcelone) et Grafite (Wolfsburg), Ronaldo a frappé fort !

 

 

9. Pas de tatouages, ni d’alcool, ni de cigarettes

En grand professionnel qu’il est, Cristiano Ronaldo ne fume pas et ne consomme pas d’alcool ! L’explication à propos de l’alcool est liée à la tragique mort de son père, suite à des problèmes d’alcoolémies.

Concernant l’absence de tatouages et le fait que le buteur merengue ne fume pas, il faut aller chercher du côté des dons du sang. En effet, le Portugais évite tout cela afin de ne pas avoir de délai pour pouvoir donner son sang régulièrement. Un Grand Homme !

@ronaldocr7 @ronaldocr7

 

 

10. Ronaldo, un homme dédié à la bonne cause !

Et oui, malgré son image d’égoïste qu’il dégage sur le rectangle vert, Cristiano Ronaldo a le cœur sur la main ! En plus des dons du sang régulier, l’ancienne star de Manchester n’hésite pas à donner de son argent personnel pour aider ses prochains.

En 2009, CR7 a fait don de 100 000£ pour un hôpital ou sa mère était traitée. En 2012, il a payé le traitement d’un jeune garçon en phase terminale d’un cancer. Tandis qu’en 2014, le Portugais s’est acquitté de 50 000£ pour les frais de chirurgie d’un enfant, allant même jusqu’à réaliser un « zig zag » sur ses cheveux en référence à la cicatrice de ce jeune garçon. Enfin, Cristiano est un ambassadeur de l’association « Save The Children ». La grande classe tout simplement...

@foxsports.com @foxsports.com

 

 

Bonus : L’identité de la mère de Cristiano Jr

Il s’agit là d’un des plus grands secrets de Cristiano Ronaldo. Père du jeune Cristiano Jr, né le 17 juin 2010, il est encore aujourd’hui impossible de deviner l’identité de la mère.

Certains parlent d’un mère porteuse, d’autres d’une aventure avec une serveuse, mais Cristiano Ronaldo garde tout pour lui. On sait simplement que le petit garçon de 5 ans a vu le jour aux Etats-Unis, et que sa mère est Portugaise comme l’avait déclaré Ronaldo. Le secret est tel que le Cristiano Junior ne connaît pas non plus l’identité de sa propre mère.

@youtube @youtube

Add a comment +

To discover

You may also like

load more posts

Join the community