6 choses que vous ne saviez pas sur Raúl

OMG Staff - Tuesday 02 February 2016 2k Likes

Tout juste retraité depuis quelques mois, Raúl aura marqué de son empreinte l’histoire du football et du Real Madrid. Mais savez-vous tout à propos de cette légende ?

Découvrez 6 choses que vous ne saviez pas sur Raúl :

 

6. Schalke a retiré le numéro 7

En seulement deux saisons et près d’une centaine de matches, l’Espagnol a laissé une trace inoubliable du côté du Veltins Arena. Si bien que Schalke lui a offert une jolie cérémonie d’au revoir et a même décidé de retirer le mythique numéro 7 du joueur. Un geste fort.

@kaisermagazine.com @kaisermagazine.com

 

 

5. Aucun carton rouge

Onzième joueur de l’histoire du foot à avoir disputé le plus de matches officiels avec 1041 parties (à égalité avec Paolo Maldini), Raúl peut également se vanter de n’avoir jamais reçu le moindre carton rouge durant l’intégralité de sa carrière. La classe tout simplement.

@elnuevoherald.com @elnuevoherald.com

 

 

4. Sa mythique célébration

Sans parler du légendaire « chut » envoyé au public du Camp Nou en 1999, Raúl a eu pour habitude d’embrasser sa fameuse bague de fiançailles après chaque but inscrit. Un geste symbolique, dédié naturellement à sa femme, Mamen Sanz.

@latribunamadridista.com @latribunamadridista.com

 

 

3. Il a été formé à l’Atlético Madrid

Et oui, avant de devenir la légende qu’il est aujourd’hui au Real Madrid, le numéro 7 a fait ses premières classes du côté du rival : l’Atlético Madrid. Des difficultés économiques vont finalement pousser les Colchoneres a supprimé les sections de jeunes, offrant sur un plateau le jeune buteur au Real. Ironie du sort, le premier but officiel de Raúl a été inscrit contre... l’Atlético !

@fm-base.co.uk @fm-base.co.uk

Le premier but de Raúl, le 5 novembre 1994 face à l’Atlético Madrid :

 

 

2. Son plus grand secret

Retraité depuis le mois de novembre 2015, à l’âge de 38 ans, une longévité qu’il doit entre autres à son arme secrète : la caméra hypoxie. Cette dernière à pour fonction de stimuler la sécrétion d’érythropoïétine (EPO), hormone qui active la synthèse des globules rouges. Le but étant de permettre au joueur d’améliorer sa résistance face à l’effort. Considérée comme dopante dans certains pays, comme l’Italie, cette méthode aurait été utilisée par l’Espagnole, notamment lors de ses années Madrilènes.

@viviresundeporte.com.mx @viviresundeporte.com.mx

 

 

1. Son fils porte le nom d’une légende du Real

Raúl Gonzalez n’est pas du genre à oublier ceux qui lui ont permis de gravir les échelons. L’un d’entres eux n’est autre qu’une légende du Real Madrid : Jorge Valdano. C’est bien lui, alors entraîneur de la Maison Blanche, qui a lancé le jeune Raúl dans le grand bain, en 1994 face à Saragosse. Un geste que n’a pas oublié l’attaquant, en nommant le premier de ses cinq enfants : Jorge.

@Marca @Marca

 

 

Bonus

Best of de Raúl

 

LP

Add a comment +

To discover

You may also like

load more posts

Join the community