16 conseils à Meunier pour qu'il arrête de pleurer après France-Belgique

Antoine Mérand - mercredi 12 septembre 2018 2.8k Likes

Dans une dimension parallèle, la Belgique aurait battu la France 1 but à 0. Dans une dimension parallèle, Vincent Kompany aurait planté une tête sur corner et aurait cassé la démarche. Dans une dimension parallèle, les joueurs de l'équipe de France auraient eu le seum. Pogba aurait fustigé la stratégie défensive des Diables Rouges, et Lloris y serait allé de ses belles tournures de phrases pour nous dire que "ce n'est pas la meilleure équipe qui a gagné." Mais il n'empêche que dans notre dimension à nous, c'est la France qui est championne du monde, et ce sont les Belges qui ont un peu de mal à le digérer. Le dernier en date, Thomas Meunier, défenseur de la Belgique évoluant au Paris-Saint-Germain, aurait voulu "un match avec deux équipes sur le terrain" et affirme que les cinq premières personnes (c'est précis) qu'il a croisées en revenant à Paris lui ont dit que la Belgique méritait de gagner.

Et bien mon cher Thomas, en bon adversaire que nous sommes, voici une liste de conseils qui, nous l'espérons, pourra t'aider à digérer cette grosse désillusion.

16 conseils pour aider Meunier à se remettre de la défaite

-Regarder les statistiques : 19 tirs pour la France contre 9 pour les Belges, 17 coups francs pour les Bleus contre seulement 7 pour les Diables. Oui, la possession c'est beau, mais frapper au but c'est encore mieux. 

Et pour preuve, ce deuxième conseil :

-Penser à Manchester City qui se fait sortir en 2018 en Cup (1-0) par Wigan, équipe de troisième division anglaise, après avoir eu 90% de possession. Et oui.

-Regarder le classement FIFA qui place la Belgique et la France au même niveau et se féliciter d’avoir réussi cette prouesse en battant l’Ecosse et l’Islande.

-Se dire que d’être parvenu à inscrire un but à la dernière seconde contre le Japon est le plus bel exploit du football belge.

-S’estimer heureux que le Français Thierry Henry ait accepté de faire du social pour aider les attaquants belges à inscrire 5 buts contre la Tunisie.

-Se dire qu’aller en demi-finale du Mondial avec Batshuayi, c’est encore plus fort que de soulever la coupe.

-Se dire que sans le but d’Umtiti, la chanson de Vegedream n’aurait jamais existé. Ah non ça marche pas.

-Penser qu’il aurait pu être Adrien Rabiot. #Oui.

-Se dire que s’il avait joué le match contre la France, la France aurait quand même gagné.

-Regarder l’historique des matchs amicaux France-Belgique et se féliciter d’en avoir gagné 27, contre 19 pour les Bleus.

-Se dire que dans un an il aura gagné autant de Coupes de la Ligue que Brandao (3).

-Penser qu’à 28 kilomètres près il serait né au Luxembourg, 104ème au classement FIFA.

-Essayer de croire aux signes et se dire qu’après les quarts de finale en 2014 et les demies en 2018, les Belges iront probablement en finale en 2022. En espérant qu’ils n’affrontent pas les Français.

-Penser que la Belgique rejoint l’Algérie dans la catégorie « on a failli battre », et ça, ça n’a pas de prix.

-Se réconforter en se disant que la Belgique aussi a deux étoiles… au championnat du monde de pétanque.

Et pour terminer, pourquoi ne pas, comme les Bleus après France-Portugal, accepter la défaite et ranger sa fierté avant de remporter une grande compétition internationale dans les prochaines années ?

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté