Un fan de l'OL piège les médias étrangers avec un tweet fake sur Génésio !

Antoine Mérand - vendredi 21 décembre 2018 611 Likes

Ce mardi, José Mourinho pliait bagage et quittait Manchester United. Très vite, les spéculations autour du nom de celui qui le remplacerait se sont enchaînées. Zidane, Pochettino, Blanc, Jardim ? Finalement, c'est l'ancien attaquant vedette norvégien du club, Ole Gunnar Solskjaer, qui reprend les rênes jusqu'à la fin de la saison.

Une fausse information faisant état de la venue de Bruno Génésio, le coach de Lyon, sur le banc de United, a pourtant circulé dans la journée de mardi. En cause, un tweet "troll" d'un internaute français, annonçant que le technicien de l'OL débarquait en Angleterre, faisant venir avec lui Rachid Ghezzal et Jordan Ferri.

La fake news de la semaine

"Le manager de Lyon, Bruno Génésio, pourrait remplacer José Mourinho à Manchester United. Le Français est actuellement en route pour l'Angleterre pour finaliser le contrat, ont indiqué des sources de la ligue à Libero Lyon."

"Dans le cadre de cet accord, Bruno Génésio pourrait apporter avec lui deux de ses anciens joueurs : Rachid Ghezzal, alias le Messi Algérien, et Jordan Ferri, récemment présenté dans Super Smash Bros en tant que "Roi de la Castagne" et en prêt au Nîmes Olympiques."

Pour le commun des mortels, ou simplement celui qui réfléchit ou connait un minimum le football, l'information apparaît clairement comme fausse. Mais certains médias étrangers l'ont prise pour parole d'évangile, comme Futbol Arena.

Pour couronner le tout, Génésio figurait dans la foulée parmi les favoris pour remplacer Mourinho, selon les bookmakers anglais. 

L'intéressé a d'ailleurs réagi avec humour à ces deux événements.

"C'est mon fils qui m'a appris ça, bon ça m'a plutôt fait sourire au départ. Mais ça montre aussi l'influence que peut avoir les réseaux sociaux, notamment Twitter. Puisque d'un tweet plutôt blagueur, pour ne pas dire plus, c'est devenu une info relayée presque sérieuse. J'ai même appris que j'avais une cote chez les bookmaker à 20/1 qui n'est pas une si grosse cote que ça. Devant Arsène Wenger ? Ça me fait plaisir ça. Là en l’occurrence il n'y a rien de grave, c'est plutôt drôle, mais ça montre la dangerosité des réseaux sociaux", a-t-il réagi ce vendredi en conférence de presse.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté