Le porte-bonheur qui se cache derrière l’excellent parcours des Bleus

Colin D. - vendredi 13 juillet 2018 0 Like

Les footballeurs sont sujets aux superstitions. Leur préparation aux matches en est remplie. De la playlist fétiche à l’ordre dans lequel enfiler leur tenue, les rituels apparaissent sous formes diverses et variées. La Coupe du Monde 1998 avait révélé le fameux bisou de Laurent Blanc sur le crâne de Fabien Barthez, qui précédait le coup d’envoi des rencontres. Plusieurs théories ont émergé quant à l’origine de ce geste, sans jamais avoir été confirmées par les joueurs concernés. Un vrai secret de polichinelle. 

20 ans plus tard, la génération présente en Russie a, elle aussi, son rituel pour le moins surprenant et original. Par chance, ces Bleus-là sont plus bavards que leurs aînés. La moitié des titulaires de l’Équipe de France touche la moustache d’Adil Rami avant le coup d’envoi. "Je l’ai fait à partir des quarts, et ça m’avait porté chance. Donc on va continuer à faire pareil » confiait Antoine Griezmann en conférence de presse. 

LES BLEUS EXIGEANTS envers LA MOUSTACHE DE RAMI

Le principal intéressé ne s’en plaint pas selon l’attaquant des Bleus, « Je pense qu’il le vit bien ». Si cela ne le dérange pas, Adil Rami rapporte tout de même les efforts que cette drôle de coutume lui demande. "Cela porte bonheur, je l'ai déjà fait en quarts et je le ferai avant la finale. Il y en a pas mal qui veulent la toucher. Mais le plus important maintenant, c'est qu'ils veulent que je me fasse la moustache à chaque avant-match, que je la fasse bien en pointe ». Les Bleus l’ont annoncé à multiples reprises, un succès en Coupe du monde demande des sacrifices…

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté