Pourquoi Piqué a créé un groupe WhatsApp avec les joueurs du Real Madrid

Jonathan Ferdinand - jeudi 22 mars 2018 4.1k Likes

A l'image des hommes politiques qui noircissent les colonnes de certains quotidiens nationaux, les sportifs ont eux aussi le droit à leurs tribunes avec le site américain The Players' Tribune. Plutôt bon client avec la presse, Gerard Piqué s'est prêté au jeux en livrant quelques anecdotes amusantes sur sa carrière de joueur. Il a en effet révélé l'existence d'un groupe WhatsApp pour le moins surprenant.

"Je vais vous révéler quelque chose, écrit le défenseur du FC Barcelone. Tout le monde sait que les footballeurs ont des groupes de discussion sur WhatsApp. Mon préféré va peut-être vous surprendre. Plus tôt dans la saison, quand nous avions 8 ou 9 points d'avance sur le Real Madrid en championnat, j'ai ouvert un groupe spécial pour les gars de la sélection espagnole qui jouent au Real et au Barça. Si vous ne lisez que les journaux, vous pensez qu'on se déteste. Mais, en fait, on s'entend très bien. On parle de tactique, des livres qu'ont lis... Non je plaisante ! On ne fait que de se chambrer ! On se 'trolle' comme les fans le font."

"On est comme des gamins, poursuit Piqué. A vrai dire, c'est drôle pour moi en ce moment, parce qu'on a 15 points d'avance sur le Real en Liga. Alors je deviens très créatif dans mes réponses. La saison dernière, les gars du Real gagnaient tout, ils se sentaient bien. Ils n'arrêtaient pas de chambrer en sélection. Après chaque match, ils postaient des photos d'eux torse nu dans le vestiaire. Vous vous souvenez de ça ? Ils souriaient, montraient leurs muscles comme The Rock, avec des #HalaMadrid et des petits émojis de trophées."

"Cette saison, ce n'est pas la même chose. Toutes leurs photos Instagram sont plus sobres. 'Trois points aujourd'hui. Il faut continuer à travailler dur.' Alors je leur réponds sur WhatsApp: 'Allons, les gars, pourquoi vous êtes aussi sérieux ?' Et je mets des emojis qui se marrent. J'ai appelé ce groupe: 'FÉLICITATIONS'. Je peux plaisanter avec ces gars-là parce que ce sont mes frères en sélection, tempère Piqué. On peut détester les clubs pour lesquels on joue, mais on joue tous pour le même pays, avec le même rêve, et ça j'en suis extrêmement fier."

Comme quoi chambrer n'est pas réservé aux fans de foot.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté